Italie – La dictature sanitaire vient de franchir une nouvelle étape. Depuis le samedi 10 avril, les soignants et pharmaciens italiens ont pour obligation de se faire vacciner contre le Covid-19. Et pour les y contraindre, les autorités utilisent un scandaleux chantage : cesser de verser les salaires des non-vaccinés !

En Calabre, 16 soignants, parmi lesquels des infirmiers, des sages-femmes et un vétérinaire, sont les premières victimes de ces mesures iniques et sont privés de salaire jusqu’au 31 décembre prochain, sauf s’ils changent d’avis et se font vacciner.

Selon le gouvernement italien, ce sont 42.536 soignants italiens qui refusent la vaccination anti-Covid et sont menacés d’une telle sanction.

En Ligurie, 26 soignants ont formellement refusé de se faire vacciner et risquent plusieurs types de sanctions : un changement de fonction, une mise en congé forcé, ou une suspension sans salaire.

“On viole notre liberté de choix et d’accès aux soins”, déclare Rolando Scotillo, secrétaire général de la FISI, syndicat médical.

Bien que favorables à la vaccination, certaines organisations syndicales s’inquiètent des répercussions que pourraient avoir ces sanctions sur les autres soignants : “Ils risquent de ne pas pouvoir prendre de congé pour remplacer le personnel suspendu, alors qu’ils sont épuisés, avertit Michele Vannini, secrétaire de la CGIL Santé.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :