Consacré à Staline ce documentaire en trois parties ne fait pas l’impasse sur les autres responsables des atrocités de la Révolution bolchévique (7 novembre 1917). Lénine et Trotsky étaient tout autant cyniques et assoiffés du sang de leurs compatriotes que Staline. C’est Lénine, par exemple, qui instaure les terribles goulags et la politique de la Terreur  programmée et systématisée avec notamment la mise à mort des “ennemis de classe”, dont les paysans traités de Koulaks comme les prêtres, c’est-à-dire d’exploiteurs.

Ces films réalisés par Isabelle Clarke et Daniel Costelle fourmillent de documents d’époque parfois inédits: photos et films, parfaitement restaurés, qui rappellent les horreurs de cette révolution qui puise son inspiration dans la Révolution française et qui a été largement soutenue par l’étranger à divers degrés. Ainsi l’Allemagne a soutenu et encouragé la prise de pouvoir de Lénine. Une petite minorité féroce et dépourvue de sens moral a soumis par la Terreur l’immensité d’un empire.  Vladimir Poutine a pu dire que 80 à 85% des chefs bolchéviques étaient juifs.

Cette Révolution connue sous le nom de Révolution d’Octobre (octobre selon l’ancien calendrier russe) est déclenchée en réalité le 7 novembre 1917. Elle fut férocement anti-chrétienne comme la révolution française:  Pour la seule année 1937, plus de 85.000 prêtres orthodoxes furent tués, plus de 160 000 arrêtés c’est-à-dire condamnés à une mort rapide, pour la plupart, dans les goulags. Mais les moniales aussi subirent les horreurs des mauvais traitements, des viols, des exécutions et de la déportation. Entre 1927 et 1940, le nombre d’églises orthodoxes dans la partie russe de l’URSS passa de 29 584 à moins de 500. Si toutes les religions présentes dans les différentes républiques ont eu à souffrir, la cible principale fut la religion orthodoxe.

En photo le trio infernal: Staline, Lénine, Trotsky.

 

 

Le documentaire n’épargne pas Nikita Kroutchev qui succèda à Staline, et qui fut l’homme des grandes purges dans les années 1930, au-delà même des exigences de Staline. Si Staline est Géorgien et non pas russe, Kroutchev est beaucoup plus Ukrainien que Russe. Kroutchev est généralement celui qui est aux yeux des occidentaux présenté comme le redresseur de torts et dénonciateur des abjections développées par Staline. Outre que cette présentation épargne Lénine et Trotsky aussi abjectes que Staline, elle épargne également Kroutchev lui-même grand complice et acteur des horreurs bolchéviques.

En 1938 promu premier secrétaire en Ukraine par Staline il y met en œuvre les Grandes Purges ainsi qu’à Moscou. Alors que le Bureau Politique fixe à 50 000 le quota de gens à condamner à mort à Moscou, Khrouchtchev fait procéder à 5 741 exécutions supplémentaires et non content, il demande à Staline la permission de fusiller 2 000 paysans d’Ukraine de plus vivant à Moscou. Ces quotas déterminés d’exécutions exigées par l’ogre bolchévique font partie -depuis les débuts du régime- du système de Terreur auquel tous les chefs adhèrent et qui leur ont permis de triompher d’une Russie en très grande majorité blanche (Fidèle à la monarchie et à sa foi traditionnelle). C’est aussi la Terreur qui a permis à la Révolution de triompher en France.

Au printemps 1938, Kroutchev est le principal artisan de la Grande Terreur en Ukraine. Servilement il se rend régulièrement à Moscou apporter les listes des condamnés à Staline et à Molotov. etc… Lorsqu’il prendra le pouvoir à la tête de l’URSS à la mort de Staline en 1953, tout en dénonçant son ancien mentor, il réactivera les féroces persécutions contre les chrétiens:

La campagne antireligieuse de Khrouchtchev (1958-1962) a été rendue possible par la défaite du «bloc» des anciens staliniens (1957). Elle s’est traduite par une nouvelle législation sur les cultes, la fermeture de nombreux monastères, églises et séminaires, et par une vague d’arrestations. Par l’ampleur des répressions, cette campagne est unique en son genre pour la période du Dégel . Source

Lors de l’annexion de la Pologne suite au pacte germano-soviétique, “grâce” à Kroutchev, en un an, 1 117 000 habitants de l’actuelle Ukraine sont déportés au Goulag, soit 10 % de la population. Un tiers décèdent en l’espace d’un an. Il est responsable également de 50 000 fusillés, etc. C’est cet ukrainien qui rattachera arbitrairement la Crimée à l’Ukraine… C’est lui encore qui ordonnera la terrible répression de Hongrie en 1956.

Sa “déstalinisation” permettra néanmoins le retour en masse des prisonniers des goulags qu’il tentera d’ailleurs de limiter. Un lavage de cerveaux planifié anti-religieux et athéiste fut institué méthodiquement en plus des persécutions. Système qui survécut à Kroutchev jusque dans les années 1980. Les méthodes de lavage de cerveaux anti-religieux ont inspiré celles utilisées actuellement en Occident.

La révolution d’Octobre est la pire de toutes celles qui ont secoué l’Europe. Sa chute en 1991 qui est aussi celle de l’URSS est au contraire une contre-révolution sans exemple dans l’Histoire, elle a été activée par Gorbatchev, dernier successeur des chefs bolchéviques à la tête du régime communiste, 70-74 ans seulement après son instauration, sans réelles violences.

C’est ce terrible régime communiste que déplore Notre-Dame à Fatima dés le mois de juillet 1917 et dont elle annonce qu’il se répandra dans le monde entier si la Russie [devenue alors officiellement athée] n’est pas consacrée à son cœur immaculé.

Voir aussi: Lorsque Vladimir Poutine rappelle que « 80 à 85% des bolcheviques au pouvoir en URSS étaient juifs. » Vidéo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

17 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :