Communiqué du Supérieur général de la FSSPX à propos du Synode pour l’Amazonie

, le 28 octobre 2019

En la fête des saints Simon et Jude, apôtres

Chers Membres de la Fraternité,

Le récent synode sur l’Amazonie a été le théâtre de spectacles exécrables où l’abomination de rites idolâtres est entrée dans le sanctuaire de Dieu d’une façon inédite et impensable. De son côté, le document final de cette assemblée tumultueuse s’en prend à la sainteté du sacerdoce catholique, en poussant à l’abolition du célibat ecclésiastique et au diaconat féminin. Vraiment les germes de l’apostasie, que notre vénéré Fondateur, Monseigneur Marcel Lefebvre, avait très tôt identifiés comme étant à l’œuvre dans le Concile, continuent à porter tous leurs fruits avec une efficacité renouvelée.

Au nom de l’inculturation, des éléments païens s’intègrent de plus en plus dans le culte divin et l’on constate, encore une fois, comment la liturgie de Vatican II s’y prête parfaitement.

Devant une telle situation, nous appelons tous les membres de la Fraternité et les tertiaires à une journée de prière et de pénitence réparatrice, car nous ne pouvons rester indifférents devant de telles attaques envers la sainteté de l’Eglise notre mère. Nous demandons qu’un jeûne soit observé dans toutes nos maisons le samedi 9 novembre prochain. Nous invitons tous les fidèles à faire de même et nous encourageons aussi les enfants à offrir prières et sacrifices.

Le dimanche 10 novembre 2019, chaque prêtre de la Fraternité célèbrera une messe réparatrice, et dans chaque chapelle seront chantées ou récitées les Litanies des Saints, tirées de la liturgie des Rogations, pour demander à Dieu de protéger son Eglise et de lui épargner les châtiments que de tels actes ne peuvent manquer d’attirer. Nous invitons instamment tous les prêtres amis, ainsi que tous les catholiques qui aiment l’Eglise, à faire de même.

Il en va de l’honneur de l’Eglise romaine fondée par Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui n’est pas une foire idolâtre et panthéiste.

Abbé Davide Pagliarani

Supérieur général de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

(Sources : Maison générale / La Porte Latine du 29 octobre 2019)

 

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

55 commentaires

  1. Idolâtrie à Rome, libéralisme dans nos chapelles…
    Espérons qu’en ce dimanche 10 novembre de “réparation”, les prêtres de la FSSPX aient le courage de dire aux fidèles: “Si vous voulez “réparer” ces blasphèmes, cessez de déplaire à Dieu par vos tenues vestimentaires: femmes, couvrez vos têtes; ni pantalon, ni jupes courtes; messieurs, ni blouedjîne, ni polos, ni chandails, … mais costume cravate …”.
    Et que l’état-major de la FSSPX cesse de vouloir pactiser avec ces romains, démons de l’Enfer!

    • Le péché d’idolâtrie est un crime contre Dieu tellement grave et horrible qu’il ne peut être comparé à des tenues vestimentaires qui laissent à désirer.
      Ceci dit il ne faut pas exagérer. Je fréquente les lieux de culte de la FSSPX depuis des années et je n’y vois pas de tenues indécentes (ou rarement).
      A St Nicolas du Chardonnet par exemple il est rappelé à l’entrée sur un panneau que les tenues décentes sont exigées pour entrer.

      • Oui, c’est affiché “à l’entrée”;
        mais personne ne respecte. C’est du libéralisme.
        Si vous voulez connaître le code vestimentaire qui rend honneur à Dieu, dans son temple, demandez au prieuré Notre-Dame du Pointet.
        Ou relisez saint Paul (qui n’est pas le moindre des hommes d’Eglise!): “Il convient, quand elle prie, que la femme ait la tête couverte; sinon, QU’ELLE SOIT TONDUE”.
        Lisez un peu, cher “TD”.

        • Ίάκωβοσ...jacques fauchille says:

          La cravate chez st Paul ! Ds quelle traduction de ses épîtres ? Merci

        • Enfin M de Voln vous exagérez. Vous laissez entendre que les paroissiennes de la FSSPX sont habillées comme des femmes de mauvaise vie et que les hommes sont en short ou en bermuda. Il y a peut-être quelques exceptions regrettables mais je peux vous dire que je suis paroissien de St Nicolas du Chardonnet depuis 40 ans (j’assiste à la messe tous les jours) et dans l’ensemble les fidèles portent des tenues vestimentaires tout à fait convenables.

    • on voit mal en quoi la tenue bourgeoise du costume cravate serait plus décente qu’un tricot et un pantalon propres. Si vous voulez faire dans le traditionnel autant vous attifer de quamis ou thobes habits traditionnels des pays musulmans et assurément très proches des vêtements traditionnels d’il y a 2000 ans.

      • Le “costume-cravate” n’est en rien une “tenue bourgeoise” !
        Dans mon village des hautes Vosges, il y a soixante ans -avant concile V II – TOUS les hommes étaient “endimanchés” (costume-cravate); et pourtant ils étaient, soit bucherons, soit agriculteurs pauvres, soit simples ouvriers des usines textiles ou de scieries.
        Dans une église, une chapelle ou une cathédrale, vous êtes dans la “maison de Dieu”; un “lieu terrible, la porte du Ciel” (voir la Messe de consécration d’une église, ou le dernier “Marchons droit” du prieuré Notre-Dame du Pointet).
        A la Messe, vous êtes en tête-à-tête, ou plutôt en “cœur à cœur” avec le Dieu tout puissant: c’est autre chose qu’un préfet, un président, un roi (avec votre fleur de lys, vous savez ce qu’est un roi ??). Alors, on n’y va pas en tenue de pique-nique, de skieur ou de randonneur,
        et surtout pas en blouedjîne, qui est un grand outil du mondialisme (voir les écrits de l’abbé de Caqueray quand il était supérieur du district de France de la FSSPX.
        Malgré votre “fleur de lys” – c’est traditionnel, n’est-ce pas?- vous êtes un agent de la subversion …

        • Ίάκωβοσ...jacques fauchille says:

          Vous mélangez tout . Le royaume de Dieu n’est affaire de vêtement ou d’aliment purs ou impures. Lisez St Paul.
          L’essentiel est de respecter la Maison de Dieu et sa sacralité.
          La cravate existe depuis ? Dieu ne juge pas sur les apparences mais le coeur. Être correctement habillé oui.
          In médio stat virtú !
          La discrétio est mere5 des vertus.

          • Se ti sabir, ti respondir ;
            Se non sabir, tazir. tazir.
            (Molière)

    • Soupape says:

      1 – Je soutiens Remi de Völn … sur le point précis de la tenue vestimentaire.

      Ras le bol des femmes … habillées en “raies du cul”, …

      ou en short … jusqu’au trognon …

      2 – Même les traditionnels sont contaminés …

      et ne se rendent pas compte …

      qu’ils propagent la décadence … tout en cherchant à la combattre …

      parce qu’ils ont été “mondialisés” … depuis leur enfance, … et malgré eux !

    • Soupape says:

      La tenue vestimentaire, c’est comme la liturgie …

    • Isabelle says:

      C’est avec de tels commentaires absolutistes, extrémistes et débiles (car s’attachant plus à la forme qu’au fond) que bon nombres de catholiques ont fuit les traditionalistes à juste titre !

      Certes, il faut un minimum de décence dans une assemblée mais votre commentaire me fait songer à : ” Qu’as-tu à regarder la paille dans l’oeil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton oeil à toi, tu ne la remarques pas ? “(Luc 6, 41).

      Lors d’une messe, ce n’est pas l’apparence qui compte mais l’état intérieur de respect, de contrition et d’adoration.
      J’ai vu des SDF ou des personnes mal habillées qui sont parfois de meilleurs exemples de prière et d’humilité que des Cathos bien habillés ou bien des femmes avec des voiles sur la tête !

      Ne jamais juger sur l’apparence mais apprendre à discerner, voilà un bon exercice pour les radicaux de la FSSPX !

      • Geneviève says:

        “il faut un minimum de décence ».

        Non ce n’est pas suffisant, dans la maison du Seigneur, un décence maximale est de rigueur .

        Le minimum de décence par contre est requis dans tous les autres endroits publics.

        Si l’apparence ne fait pas tout, elle reflète quand même les mentalités et les coeurs.

        • Isabelle says:

          Non. Je ne suis pas d’accord.

          C’est l’intérieur des cœurs et les dispositions du cœur qui comptent aux yeux du Seigneur en premier.

          Bien entendu, le respect suppose une tenue correcte et propre lors des célébrations eucharistiques mais n’oublions pas ces paroles du Christ :
          “Les premiers seront les derniers “.
          Ou encore celles au bon Larron : ” Aujourd’hui tu sera avec moi au Paradis “.

          Et je doute fort que ce dernier était “propre et bien soigné” lors de la dernière offrande du corps de Notre Seigneur sur La Croix.

          N’oublions jamais que Jésus-Christ est venu pour les petits et les pauvres.
          Il regarde avec compassion, et non de toute sa hauteur, ceux qui le prient et l’aiment même s’ils sont en guenilles.

          Relire les actes des Apôtres pour ceux qui en doutent encore ! 🙂

          • Soupape says:

            Vous croyez que
            pour être mieux acceptée …
            il faut vous habiller “en moche”,
            et mettre obligatoirement un pantalon,
            de préférence … un djine, … délavé et pré-troué ! …

            Vous croyez ainsi … faire preuve de fraternité et d’humilité,
            alors que vous ne faites que propager … la décadence …

            Car en vous habillant “en guenilles”,
            vous participez à la destruction … des caractères sexuels secondaires,
            imposée par le mondialisme …

            • Isabelle says:

              Bon, encore un généralisme réducteur.

              Votre interprétation très excessive et infondée de mes écrits n’engage que vous Mr Soupape !
              Selon vous, je participerais à “la destruction des caractères sexuels secondaires imposé par le mondialisme” ?

              Ouf ! Permettez-moi d’en sourire.

              Ok ! Je crois qu’il vous faut utiliser une Soupape d’aération pour vos neurones afin de limiter vos analyses hâtives et primaires.

              Demain, lors de la messe traditionnelle à laquelle j’assisterai pour la fête de la Toussaint, je prierai pour vous.
              Et je serai vêtue comme d’hab d’une jupe propre (si possible !).
              Mon Dieu ! Vous rendez-vous compte du ridicule de votre post ?

              Que nos Saints (particulièrement St Francois d’Assise) intercèdent pour nous tous en ces temps de grande confusion.

              Ps : je dénonce le mondialisme maçonnique depuis un bail et j’ai largement publié sur le sujet.
              Donc, vous avez tout faux ! 😉

        • La décence maximale dans la maison du Seigneur, on la trouve chez les femmes arabes.

      • Isabelle, il faut quand même fuire fuit comme participe parfait de fuire.

      • Tinatine says:

        Il ne faut pas juger sur les apparences ; certaines familles ou personnes isolées découvrent la tradition et ont été habituées à s’ habiller ” en moche ” ; ce n’est pas facile de renouveler sa garde-robe , de changer de tenues vestimentaires quand on a été habitué(e) au jean-baskets ou survêtements depuis deux ou trois générations ; certaines personnes ont l’ impression d’ êtres déguisées lorsqu’elles portent un costume-cravate ou une jupe pour la première fois de leur vie .L’ entourage n’ accepte pas toujours ces modifications vestimentaires : des jeunes filles se voient reprocher de porter des “sacs à patates , de ressembler à une gitane ou à un parapluie fermé ou à une mormone et les voisins vont faire des remarques dédaigneuses…ainsi que la grand-mère de 70 ans qui ne porte que des jeans depuis mai 68 .
        Ensuite , il faut assortir les hauts et les chaussures et ce n’est pas dans les boutiques de mode que l’ on trouvera des modèles corrects ; on ne s’ imagine pas toujours le casse tête que représente cette transition vestimentaire pour une famille moderne même de bonne volonté .

        • Soupape says:

          A Tinatine
          1 – Comme vous l’écrivez :
          “quand on a été habitué(e) au jean-baskets ou survêtements
          “depuis deux ou trois générations ”

          Ainsi donc, vous reconnaissez
          que le conditionnement de la décadence
          a commencé depuis 3 générations,

          et que même certains traditionnalistes
          participent passivement à cette décadence … sans même le voir !

          Ils croient que la décadence … vient “spontanément” dans “l’air du temps”,
          alors que c’est une conspiration contre le sens du BEAU,
          organisée de longue date …

          2 – Personnellement, j’ai vu se succéder
          les vagues de décadence d’après 1945 :

          il y a d’abord eu l’époque des “zazous”, avec la musique dite “de variétés” ;
          précédé par le déferlement du jazz,
          avec duke ellington, erroll garner, charlie parker, etc
          (dont les musiques, aujourd’hui, paraissent presque de la musique classique !
          car elles respectaient les rapports de tonalité).

          puis les “blousons noirs” (avec les chaînes de vélo),
          en même temps que se sont généralisées les hachélems
          d’architecture “béton grisâtre”, avec des façades sans aucune modénatures,
          suivant l’inspiration “néo-stalinienne” ;

          puis les “biteuls” en Angleterre ;
          rapidement relayés en France par l’orphelin déraciné “jauni à l’idée” …
          (une situation personnelle … exploitée par les fron-massânes !)
          puis les “hippies” à partir de mai 1968 ;
          puis ensuite “le techno”, “le rock”, etc …

          Et tout le monde croit … que ces différentes “modes” …
          seraient nées … par “générations spontanées” ! …

          3 – Autrefois la mode n’était pas …
          un moyen de pression … pour imposer “une idéologie” !
          Les femmes (surtout les pauvres) achetaient des pièces de tissu,
          et se cousaient des robes,
          d’après des plans de couturiers (on disait “des patrons”) ;
          et le dimanche, on s’endimanchait …

          4 – il faut avoir le courage de porter BEAU,
          parce qu’ainsi … on apporte la beauté au monde …
          et on montre que la Vie … est respectable …

          La tenue vestimentaire, c’est comme la liturgie …

  2. Très fort ce supérieur qui dénonce sans dénoncer puisque le “pape” n’est jamais cité… Que faudrait-il donc réparer le dimanche 10 ?

    • Oui, il n’empêche qu’à part la Fraternité St Pie X je n’entends guère de protestations officielles. Qu’attendent donc la Fraternité St Pierre, l’IBP ou l’institut du Christ Roi pour dénoncer publiquement ces actes sacrilèges d’idolâtrie ? Non ils restent silencieux. Comme toujours…

      • Tinatine says:

        Mgr Schneider a protesté et demandé des prières publiques et privées de réparation ; il semble très inquiet et termine sa prière par : parce Domine , kyrie eleison , ayez pitié ; il s’ attend à des châtiments , cela ne fait aucun doute .

        • C’est vrai que Mgr Schneider est un des (très) rares évêques à parler clairement pour défendre la foi catholique. J’ai entendu dire qu’il commençait à voir la nocivité de Vatican II.
          Pour être tout à fait juste Mgr Vigano a eu aussi cette réaction salutaire au sujet du synode : « Vous-mêmes êtes bien conscients des rites païens aberrants et sacrilèges qui se sont déroulés, non seulement dans les jardins du Vatican, mais également dans la Basilique Saint-Pierre, centre du christianisme, où est conservée la tombe du bienheureux apôtre Pierre. Les évêques et les cardinaux et même celui qui plus que tout autre aurait eu à protéger l’épouse de Christ des attaques du diable, ont été responsables d’actes abominables de profanation et d’apostasie. » (Mgr Vigano)
          Alors merci Mgr Schneider et Mgr Vigano. Que Dieu vous bénisse. Prions pour que d’autres évêques suivent votre exemple.

          • Il serait bien malheureux que tout les conciliaires approuvent les horreurs de François, mais avant de féliciter chaleureusement ces évêques, montrons leur la relation entre Vatican II et ces blasphèmes. Leur “saint” JP2 faisait exactement la même chose, à Assise, ou ailleurs. D’ailleurs François se dit un continuateur de JP2, il est totalement logique. Il ne sert à rien d’écouter les “ouïe-dire,” les “il paraît”, qui ne font que nous donner bonne conscience. Tant que ces évêques ne condamneront pas publiquement le concile, ils ne pourront être crédibles, car ils resteront ce qu’ils sont, des libéraux et ce sont les libéraux qui font avancer la révolution. En tant qu’évêques, ils ont ce pouvoir de mettre en garde le Pape et même de condamner l’erreur. Comme l’a fait Saint Paul quand Saint Pierre s’était trompé avec les judaïsants, comme l’a fait Monseigneur Lefebvre pendant et après le concile.

            • Tout à fait c’est bien le concile Vatican II et ses textes hérétiques à l’origine de la destruction de l’Eglise qu’il faut combattre comme le faisait Mgr Lefebvre.
              Quant à Jean-Paul II vous avez raison : on sait très bien que ce pape de sinistre mémoire n’avait rien d’un saint et que sa fausse canonisation était politique. Il fallait canoniser l’esprit d’Assise. Du reste toutes ces canonisations à la chaine des papes conciliaires montrent bien qu’elles sont fausses. Ce sont des légions d’honneur données à titre posthume.
              Malgré tout si certains évêques commencent à ouvrir les yeux comme c’est le cas pour Mgr Schneider je pense qu’il faut s’en réjouir.

              • Geneviève says:

                Vous avez tout à fait raison, il faut s’en réjouir.

                D’autant plus que dans sa lettre ouverte du 27 octobre, à la fermeture du synode, Mgr Schneider a condamné explicitement la vénération du symbole païen de Pachamama dans les jardins du Vatican, dans la Basilique St-Pierre et dans l’église romaine de Santa Maria in Traspontina et a appelé à une chaîne mondiale de prières et d’actes de réparation. Il a également loué l’acte courageux et méritoire des chrétiens qui ont jeté les statues de Pachamama dans le Tibre.

    • Les prières faites à ces idoles… et les idoles elles-mêmes présentes dans une Eglise Romaine. De plus le Pape s’est permis de s’excuser pour le geste de ce CHRETIEN, qui a jeté les idoles dans le Tibre….
      Voilà les raisons pour lesquelles, jeûnes, prières et Messes doivent être faites les 9 et 10 novembre prochains.

    • Benoît says:

      Il leur faudra réparer le fait de rester soumis au chef de la secte conciliaire malgré toute l’énergie qu’il dépense pour nous montrer que c’est un hérétique

      • Cela ne se répare pas. Les arbres ne produisant pas de fruits sont coupés et jetés au feu.

        • Cher SD, tout péché et donc a fortiori sacrilège demande réparation, car c’est Dieu Lui-même qui est offensé et Il nous demande de réparer. Si personne ne le fait, la Justice divine est terrible. C’est justement parce que plus personne ne pense à réparer, à travers la prière et le sacrifice, ou le jeûne, que les maux se multiplient.
          La réparation a un effet salutaire quand elle est publique, elle permet de manifester l’honneur dû à Dieu et d’enseigner aux ignorants. La demande du Supérieur de la Fraternité est donc bonne in se. Il est bien dommage que notre époque de relativisme et notre esprit libertaire (nous sommes tous atteint quoiqu’on en dise) nous oblige à tout critiquer et fait de nous des théologiens en herbe prêt à pourfendre celui qu’on estime inférieur (parabole du pharisien et du publicain). On peut toujours juger un acte humain qui nécessairement ne sera jamais parfait. Il y a t’il une erreur manifeste dans la déclaration du Supérieur ou même un mot tendancieux ? Je pense que l’heure est à la prière et la pénitence. Car ce qui se passe à Rome, et ailleurs dans le Monde, nous laisse entrevoir la bataille finale qui se prépare, elle sera terrible et nous n’avons qu’une chose à craindre, c’est d’être du bon côté : du côté de Dieu. “Garde-toi bien de ne pas tomber.”

          • Cher BmV, parfaitement d’accord avec ce que vous nous soumettez, mais réparer en se soumettant dans le même temps à la fausse autorité de l’usurpateur du siège de Pierre est sujet à caution. Nos ainés savaient trancher afin de couper court à tout esprit libéral et libertaire. Commençons par le début, à savoir rester fidèle au Magistère infaillible de l’Eglise. Pour ce qui est de la bataille finale, il ne nous appartient pas de l’entrevoir, de l’imaginer et encore moins de l’invoquer pour justifier nos dérives blasphématoires. “Garde-toi bien de ne pas tomber.”

  3. Alors jeûnons samedi 9 novembre et prions pour éloigner les châtiments que nous méritons Malheureusement, certaines personnes effectivement arrivent plutôt “débraillées”, choses impensables il y a encore quelques mois…..
    Respectons CELUI qui a donné sa VIE pour nous et son Eglise qui est SA maison doit aussi être respectée ! il n’est pas inutile de le rappeler.

  4. Cadoudal says:

    personne pour dire que Dingoglio est un intrus pervers à virer manu militari;

    cela s’ est fait plusieurs fois au Moyen Age

      • Cadoudal says:

        papes intrus – liste de l’histoire de l’ Eglise de Darras en 42 volumes( table spéciales tome 2 -)

        d’ après Baronius

        896 (115°) Boniface VI- son nom fut biffé du Liber pontificalis ;

        896 (116°) Étienne VII- son nom est maintenu dans le liber pontificalis ;

        955 (133°) Jean XII ; pape intrus déposé le concile de Rome de 963 .

        1033 (150°) Benoît IX-intrus- déposé au concile de SUTRI de 1046

        1044 SYLVESTRE III-intrus- déposé concile de SUTRI de 1046

        1045 GRÉGOIRE VI- intrus- déposé au concile de SUTRI de 1046

        1057 (157°) Benoît X
        1406 (208°) GRÉGOIRE XII – déposé par le Concile de Constance 1415 ;

        1409 (210°) ALEXANDRE V –intrus- créé par le Concile de Pise ; empoisonné par Jean XXIII

        1410 (211°) JEAN XXIII COSSA – pape intrus- déposé par le concile de Constance ; nommé cardinal par Martin V ;

        1415 (hors liste) BENOÎT XIII Pierre de Lune -pape intrus- Avignon -innommé- déposé au concile de Constance- non enregistré sur Liber pontificalis.
        Reconnu par la France, l ‘Espagne, l ‘Écosse

        • Je vous en prie, réunissez un concile (d’évêques bien sûr) ou attendez d’être élu pape pour déposer François. Mais dépêchez-vous car le temps presse, les erreurs s’accumulent et s’empirent! Malheureusement, il semble qu’il faille plus attendre une solution de notre divin Maître Lui-même que des pauvres hommes que nous sommes.

        • Merci pour ces précisions!

        • Soupape says:

          Et le “pape” Alexandre VI, Borgia (1431 – 1503) ?

          Ce fut notoirement un grand spécialiste … des orgies …

          • Cadoudal says:

            Alexandre VI ne fut pas élu par la violence ou la simonie (achat des voix), ce qui caractérise l ‘intrus..

            il géra convenablement la chrétienté , même s’il ne vient à l ‘idée de personne de personne de le mettre sur les autels.

          • Était-il hérétique pour autant ? Ou simple bien mauvais catholique ?

  5. Olivier DANHOFFRE says:

    Bien dit et voilà qui tranche avec les silences complaisants de son prédécesseur Mgr Fellay. Je pense qu’au point où nous en sommes, et devant les dérives de plus en plus insupportables de M. Bergoglio, la FSSPX devrait définitivement rompre avec la secte conciliaire et la déclarer purement et simplement apostate.

  6. Cendres63 says:

    Ce n’ est pas de ” denonciation” que l’ on souhaiterait, mais de condamnation ! Et d’ une condamnation forte ! Les actes hérétiques s’ enchaînent à Rome, à quoi bon vouloir ” s’ acoquiner” avec le pape dans de ” pseudo accords” ! “Rome la perdu la foi” affirmait il y a déjà longtemps déjà Mgr Lefebvre au cardinal Ratzinger. C’ est pourtant clair !

    • Geneviève says:

      Mgr Schneider a explicitement condamné les actes hérétiques commis durant ce synode :

      In view of the requirements of the authentic worship and adoration of the One True God, the Most Blessed Trinity, and Christ Our Savior, in virtue of my ordination as a Catholic bishop and successor to the Apostles, and in true fidelity and love for the Roman Pontiff, the Successor of Peter, and for his task to preside over the “Cathedra of the truth” (cathedra veritatis), I condemn the veneration of the pagan symbol of Pachamama in the Vatican Garden, in St. Peter’s basilica, and in the Roman church of Santa Maria in Traspontina.

      • Au lieu de donner une traduction parfaitement superflue de ‹ cathedra veritatis ›, il aurait dû dire correctement « my consecration as a […] bishop […] ». Les Allemands ont une tendance fatale à faire à 120% des choses qu’ils n’ont apprises qu’à 90%.

  7. Tant qu’il n’y aura au sein de l’Eglise conciliaire que des modernistes d’un côte et des conservateurs de l’autre, la secte conciliaire continuera son travail destructeur puisqu’ils sont tous conciliaires.
    L’Eglise conciliaire s’est substituée à l’Eglise catholique, ce n’est donc pas l’Eglise catholique qui est responsable de ces scandales païens à Rome. Le Supérieur Général de la FSSPX ne fait pas la différence et c’est dommage.

  8. Pourrait il commencer à enfin admettre que la place du pape est vacant? Je vous rappelle que le Pape dans son enseignement de foi et de mœurs est infaillible et que l’Eglise ne peut ni se tromper ni nous tromper. Donc de nous faire croire que l’église conciliaire est l’Eglise catholique est plus grave qu’une histoire de vêtements

  9. Gauthier says:

    Le dogme fumeux de infaillibilité d’un homme qui serait pape ,
    me semble bien mis à mal par “le torve” Bergoglio 1er :
    https://orthodoxologie.blogspot.com/2016/06/non-habemus-papam-petit-rappel-utile.html

    • Soupape says:

      L’infaillibilité pontificale …
      ne peut avoir lieu que dans des circonstances bien précises …

      C’est ce qu’on m’a appris au catéchisme,
      chez les Frères des Ecoles Chrétiennes, sous Pie XII …

      • Cadoudal says:

        Dingoglio sort des horreurs en s’ adressant au peuple chrétien urbi et orbi en matière de foi et de moeurs, en portant tous les insignes de sa charge.

        il vient de se promouvoir Grand Sorcier du culte de la déesse Pachamama.

        c’est un intrus qui ne peut bénéficier de l’ assistance de l ‘Esprit Saint,

        un intrus déguisé en pape.

  10. Cadoudal says:

    ” Polyeucte vivait en l’année 250, sous l’empereur Décius. Il était arménien, ami de Néarque, et gendre de Félix, qui avait la commission de l’empereur pour faire exécuter ses édits contre les chrétiens.

    Cet ami l’ayant résolu à se faire chrétien, il déchira ces édits qu’on publiait, arracha les idoles des mains de ceux qui les portaient sur les autels pour les adorer, les brisa contre terre, résista aux larmes de sa femme Pauline, que Félix employa auprès de lui pour le ramener à leur culte, et perdit la vie par l’ordre de son beau-père, sans autre baptême que celui de son sang.”

    Polyeucte est une horreur pour Dingoglio ;

    il aurait réduit en poudre la statue de Pachamama. que Dingoglio adore.

    à rayer du calendrier de Vatican II-Assise

  11. Isabelle says:

    Article à mettre en corrélation avec l’excellente -et justifiée- invitation à la réparation de Mgr Schneider ci-jointe :

    https://leblogdejeannesmits.blogspot.com/2019/10/mgr-athanasius-schneider-condamne-le.html?m=1

  12. Jeandelafabrique says:

    Ceux qui prient font plus pour le monde que ceux qui combattent, et si le monde va de mal en pis, c’est qu’il y a plus de batailles que de prières (Donoso Cortes)

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !