Une étude internationale réalisée sur 23.000 adultes dans 28 pays et intitulée Global views on healthcare in 2018 vient d’être rendue publique le 24 juillet. On y trouve notamment la perception des ressortissants des 28 pays susdits tant sur le don de sang que sur le don d’organe.

Taux d’acceptation du don de sang :

Au niveau mondial, 29 % des personnes ont déjà donné leur sang ou accepteraient de le faire.

  • Plus de 50 % de oui : Arabie Saoudite (58 %), Turquie (54 %), Inde (52 %)
  • Plus de 40 % de oui : Chine (40 %), Malaisie (40 %), Colombie (40 %).
  • Plus de 30 % de oui : Argentine (38 %), Serbie (36 %), Pérou (35 %), Afrique du Sud (31 %), Chili (30 %), Brésil (30 %)
  • Plus de 20 % de oui : Mexique (29 %), Hongrie (28 %), Italie (23 %), Etats-Unis (23 %), France (23 %), Australie (20 %), Belgique (20 %).
  • Plus de 10 % de oui : Pologne (19 %), Royaume-Uni (18 %), Corée du Sud (18 %), Suède (17 %), Allemagne (17 %), Russie (16 %), Canada (16 %), Japon (11 %).

Taux de refus du don de sang :

Au niveau mondial, 43 % des personnes refusent de le faire.

  • Plus de 60 % : Japon (67 %), Russie (66 %), Suède (66 %), Allemagne (61 %), Canada (61 %).
  • Plus de 50 % de non : Royaume-Uni (59 %), Australie (53 %), Etats-Unis (53 %), Pologne (50 %)
  • Plus de 40 % de non : Corée du Sud (49 %), France (49 %), Brésil (47 %), Hongrie (47 %), Afrique du Sud (46 %), Italie (45 %), Belgique (44 %), Serbie (43 %), Mexique (41 %), Chili (40 %).
  • Plus de 30 % de non : Espagne (39 %), Colombie (30 %), Pérou (30 %).
  • Plus de 20 % de non : Argentine (29 %), Malaisie (23 %), Chine (22 %), Inde (20 %),
  • Plus de 10 % de non : Turquie (-19 %), Arabie Saoudite (12 %)

Taux d’acceptation du don d’organes

Au niveau mondial, 61 % des personnes accepteraient de donner leurs organes.

  • Plus de 70 % de oui : Colombie (75 %), Inde (74 %), Turquie (72%), Espagne (72 %), Mexique (72 %), Pologne (71 %), Brésil (70 %), Chili (70 %).
  • Plus de 60 % de oui : Canada (69 %), Suède (68 %), Australie (68 %), Royaume-Uni (67 %), Argentine (66 %), Hongrie (66 %), Italie (66 %), Etats-Unis (65 %), Pérou (64 %), Serbie (63 %), Chine (62 %).
  • Plus de 50 % de oui : France (57 %), Afrique du Sud (56 %), Belgique (55 %), Allemagne (53 %), Malaisie (50 %).
  • Plus de 40 % de oui : Arabie Saoudite (44 %).
  • Plus de 30 % de oui : Corée du Sud (39 %), Japon (33 %), Russie (30 %).

Taux de refus du don d’organes

Au niveau mondial, 16 % des personnes refusent de le faire.

  • Plus de 30 % de non : Russie (38 %), Arabie Saoudite (30 %).
  • Plus de 20 % de non : Allemagne (26 %), Japon (24 %), Afrique du Sud (23 %), Corée du Sud (22 %), Malaisie (20 %).
  • Plus de 10 % de non : France (18 %), Serbie (18 %), Argentine (17 %), Pérou (16 %), Chili (15 %), Etats-Unis (15 %), Hongrie (15 %), Canada (14 %), Royaume-Uni (14 %), Belgique (13 %), Brésil (13 %), Arabie Saoudite (12 %), Australie (12 %), Mexique (12 %), Suède (12 %), Chine (11 %), Inde (11 %), Turquie (11 %), Italie (10 %), Pologne (10 %).
  • Moins de 10 % de non : Espagne (8 %).

Notons que plus de gens seraient prêt à donner leurs organes qu’à donner leur sang. Ceci est dû à plusieurs critères : on donne généralement ses organes une fois mort (sauf quand on est un prisonnier serbe entre les mains de l’UCK…), alors qu’un don de sang et se fait de son vivant, de façon bien concrète quand l’aiguille rentre dans le bras…  De plus, certaines personnes ne voient pas l’utilité de donner leur sang, notamment ceux du groupe sanguin AB, receveurs universels, dont en quelque sorte le sang ne « sert à rien », puisqu’il n’est donnable qu’à un autre AB qui peut recevoir le sang des autres. Il faut voir plus loin et se dire qu’un AB transfusé avec du sang AB, c’est économiser les stocks de sang A, B et O et le laisser pour ceux qui n’acceptent que ceux-là…

Un résultat intéressant, c’est celui de l’Arabie Saoudite. En pointe dans le don de sang, ce pays par contre très hostile au don d’organe, islamisme rigoriste oblige.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

3 commentaires

  1. Barycentre says:

    Je ne peux que vous inciter à aller le donner.

  2. Boson says:

    Le don du sang est important. Vous pouvez sauver des vies. Alors allez y

  3. danieljb says:

    Sinon il y a le plasma de Quinton, mais ça ne doit pas être assez lucratif.