Le professeur Fourtillan est en confinement solitaire dans une unité psychiatrique spécialement réservée aux détenus dangereux. Il ne voit personne, est à peine nourri de conserves et l’on craint le pire.
De surcroît, son épouse qui aurait pu donner quelques nouvelles, s’est mystérieusement volatilisée. Son fils a répondu très laconiquement au téléphone que tout allait bien avant de raccrocher brusquement.
 
Dans cette vidéo, la seule qui n’ait pas été censurée par YouTube, le Dr Christian Tal Schaller lance un appel à l’aide pour retrouver la trace de Madame Fourtillan.

 
Pour en savoir davantage sur le prétendu “danger” que représentait le Professeur Fourtillan, ce billet de Néo Santé est édifiant. Si danger il y avait, c’était surtout pour Big Pharma, qui se sentait menacée par sa découverte de la valentonine, substance naturelle et peu coûteuse qui s’apparente à la mélatonine, que le professeur utilisait dans des “patches” pour traiter ses patients atteints de la maladie d’Alzheimer ou de Parkinson, sur la base du volontariat. 
Alors Agnès Buzyn, toujours elle, avait promis des « sanctions et des poursuites », pour réprimer cet « essai clinique sauvage et illégal ».
 
Tout ce beau monde qui pousse des cris d’orfraie lorsque des remèdes inoffensifs mais efficaces sont administrés, comme pour la chloroquine du Professeur Raoult, ont les yeux de Chimène pour les pourvoyeurs de vaccins expérimentaux et mortifères, qu’il est maintenant question de généraliser à une population saine avec la vitesse de l’éclair.
Tester des patches à la valentonine sur des volontaires hébergés en abbaye est-il vraiment plus dangereux que de tester le vaccin du Covid sur les résidents des EHPADs ? Et vouloir vacciner ces derniers de force…. ça n’est pas des « essais sauvages »?
 
Si on voulait la mort des gens on ne s’y prendrait pas autrement.
Quant au Professeur Fourtillan, il a commis ce crime impardonnable d’avoir voulu guérir, conformément au serment d’Hippocrate, à une époque où la vie ne vaut pas cher. Alors, on l’a guetté au tournant. Ses propos, dans le documentaire Hold-Up, sur le rôle du laboratoire Pasteur dans la fabrication du virus responsable du Covid-19, ont été l’occasion que ses adversaires attendaient.
 
Une manifestation de soutien au professeur Fourtillan a eu lieu devant l’hôpital psychiatrique où il est interné.
 
Pour ceux qui désirent intervenir personnellement :
Coordonnées de l’Hôpital Psychiatrique où est retenu Jean Bernard Fourtillon:
Centre hospitalier Le Mas Careiron ( Uzes ) BP 56 30701 UZES Cedex 
Standard 04 66 62 69 00 puis demander le secteur fermé NASH.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !

%d blogueurs aiment cette page :