Le colonel Olivier Baudet, chef de corps du 1er régiment étranger de cavalerie, organise une exposition « légionnaire cavalier » regroupant les photographies réalisées par Sabine Filibertho.

Rendez-vous aux Salles Voûtées de la mairie de Cassis (place Baragnon. Ouvert du vendredi 26 janvier au dimanche 4 février 2018, tous les jours de 10h à 17h (entrée libre).

Légionnaires cavaliers, anciens Russes blancs

Le 1er REC est créé en 1921 à Sousse, en Tunisie, à partir de Russes blancs du 2e REI. Le régiment s’est battu à cheval, en Syrie puis au Maroc. Il se motorise partiellement à partir de 1929, avant de passer sur automitrailleuses et chars légers pendant les campagnes de France, en 1940, de Tunisie, en 1943, et de libération de la France en 1944-1945. Le 1er REC s’illustre notamment à Colmar, puis pénètre en Allemagne et en Autriche. Après la guerre d’Indochine, où le régiment brille par sa capacité d’adaptation en adoptant les fameux Crabes et Alligators, puis celle d’Algérie, où il se remotorise sur EBR, le régiment s’installe à Orange le 22 octobre 1967.

 

Cassis, ville de garnison

Le 11 juillet 2014, il déménage d’Orange à Carpiagne, après 47 ans dans la cité des Princes. Bénéficiant d’une superficie de 1500 hectares, au cœur du Parc national des Calanques, le camp offre un potentiel remarquable pour les activités de préparation opérationnelle du régiment : champs de tir, zones de manœuvre à pied et en engin blindé, zones dédiées à l’instruction. Il est de plus idéalement situé à proximité de la plateforme aérienne d’Istres et de la plateforme maritime de Toulon. Implanté sur trois communes (Marseille, Aubagne et Cassis), le chef de corps s’attache a nouer avec les élus de proximité des relations amicales. Dans ce cadre, la ville de Cassis a offert cette belle opportunité de partenariat, en mettant une salle d’exposition à la disposition du régiment.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés