Les cas d’Ebola dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où une épidémie a été déclarée dans la province du Nord-Kivu le 1er août dernier, ont atteint le nombre de 500, indique le dernier bilan de l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) en date du 10 décembre. 452 « cas confirmés » et 48 « cas probables » sont en effet recensés sur place. Des personnes qui ont contracté la maladie ces derniers mois et dont au moins 289 sont décédées.

Les cas observés restent confinés dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, deux provinces limitrophes de l’Ouganda et du Rwanda (l’Ituri a également, à son extrémité nord, une frontière commune avec le Soudan du Sud).

Mais la zone concernée par le virus s’étend. Il y a eu récemment de nouveaux cas à la frontière avec le Rwanda, mais aussi à Butembo (plus au nord, dans la province du Nord-Kivu, en bordure du parc des Virunga), qui semble être devenue la nouvelle ‘zone rouge’ de l’épidémie.

L’OMS note aussi une nouvelle hausse du nombre de cas à Mangina, près de Beni, où une baisse avait précédemment été constatée.

Le 6 décembre, le ministre congolais de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, avait prévenu que l’épidémie d’Ebola qui sévit dans l’est de la RDC « va encore durer quelques mois ». Environ 150 personnes touchées par Ebola ont pu être guéries, selon le ministre.

C’est la dixième épidémie d’Ebola que connait le pays. Le virus Ebola a été « découvert » en 1976, quand il s’est manifesté simultanément à deux endroits dans ce qui est aujourd’hui le Soudan du Sud et la RDC. La rivière Ebola, proche du lieu congolais de cette première épidémie, a donné son nom au virus.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :