La dictature du genre tyrannise les petites têtes blondes et brunes des pays occidentaux.

En Écosse, elle va essayer de se faire des émules sur les bancs des écoliers. A partir de l’âge de 5 ans, les petits Écossais vont donc être soumis aux diktats de l’idéologie arc-en-ciel. En se basant sur les nouvelles lignes directrices du Service sanitaire et éducatif national écossais, il leur sera dorénavant enseigné qu’il existe la possibilité de sélectionner la propre orientation sexuelle.

Ce dernier a établi arbitrairement que ce n’est pas la biologie qui décide de « notre genre » :

« Seulement toi tu sais qui tu es. »

« Les personnes pourraient penser connaître ton genre parce que tu t’habilles d’une certaine façon ou parce que des choses déterminées te font plaisir. Mais tu es une personne unique, seulement toi tu sais qui tu es. »

Question ‘trouble du genre’, ces messieurs-dames du Service sanitaire et éducatif écossais méritent indiscutablement un bonnet… d’âne !

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :