Si le « Pécressethon » chez LR patine pour rassembler 5 millions d’euros après la déconfiture de la droite aux présidentielles, les écolos n’ont pas ce problème : ils ont rassemblé deux millions d’euros entre le 10 avril et le 1er mai. Yannick Jadot avait fini sous les 5% lui aussi, ce qui compliquait nettement la situation financière des Verts.

« En quelques semaines, vous avez été des dizaines de milliers à vous mobiliser pour faire un don et permettre de collecter la somme de 2 millions d’euros. C’est historique pour notre parti, et je vous remercie chaleureusement d’être autant à nous soutenir« , précise le 29 avril dernier l’infolettre du parti, qui dresse un nouvel objectif :

« Ce soutien témoigne de l’immense mobilisation pour l’écologie et votre soutien à la pluralité politique en France. Il faut maintenant poursuivre ce combat afin de collecter 3 millions d’euros avant le 15 mai. C’est ce qui nous permettra de continuer à défendre le vivant et la justice sociale et de mettre l’écologie au cœur des prochaines élections. L’échéance des législatives est un rendez-vous incontournable et si nous souhaitons envoyer des députés écologistes à l’Assemblée nationale, il nous faut poursuivre le combat et s’en donner les moyens, notamment financiers« .

En réalité, EELV avait budgété ses législatives à part, comme l’ont confirmé ses responsables, et aura probablement moins de débours et plus de chances de rentrer dans ses fonds après l’accord avec la France Insoumise qui lui réserve 100 circonscriptions sur 577, dont une cinquantaine réputées gagnables, avec un total de voix pour Mélenchon et Jadot au premier tour qui dépasse les 33-35%.

Par ailleurs, ce soutien est aussi la traduction sonnante et trébuchante de la volonté de certains groupes de pression, mais aussi argentiers, de ne pas laisser Mélenchon seul parmi les ruines de la gauche. La France Insoumise a quelques « menus défauts » – elle est opposée à la sortie du nucléaire, eurosceptique et anti-OTAN, elle se soucie (un peu) de la souveraineté de la France, et semble moins alignée sur les Etats-Unis que d’autres partis de gauche, écolos en tête.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :