La capitale égyptienne a été secouée par un attentat dans la nuit du mercredi 19 au 20 août 2015. Il s’agit en réalité d’une voiture bourrée d’explosif qui a explosé dans les alentours d’un commissariat situé dans un quartier du nord de la capitale. Le ministère de l’intérieur le précise par le biais d’un communiqué en ces termes : « Un inconnu a stoppé brutalement sa voiture devant le bâtiment, en est sorti et a sauté sur une moto pour prendre la fuite, puis la voiture a explosé ». « 29 personnes ont été blessées dont six policiers », rapporte le porte-parole du ministère de la santé, Houssam Abel Ghaffar.

L’explosion a détruit partiellement le bâtiment.

L’attaque a été revendiquée par l’Etat islamique dans un communiqué diffusé sur Twitter affirmant que « des soldats de l’Etat islamique ont réussi à viser, à l’aide d’une voiture piégée, le bâtiment des services du renseignement en plein cœur du Caire » pour « venger des frères martyrs ».

Cette explosion intervient en pleine polémique sur la nouvelle loi antiterroriste, dont le texte a été ratifié le 16 août. Celle-ci prévoit notamment de condamner à de lourdes peines les journalistes qui viendraient, en cas d’attentat, contredire la version des faits délivrée par les autorités. L’amende peut aller de 200 000 à 500 000 livres égyptiennes, soit entre 23 000 et 58 000 euros.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :