La FSSPX a donc élu le 11 juillet 2018, au terme d’une élection très rapide, son nouveau Supérieur Général, l’italien l’abbé Davide Pagliarani âgé seulement de 47 ans.

Le Premier Assistant élu est Mgr Alfonso de Galarreta, évêque auxiliaire de la Fraternité Saint-Pie X, de nationalité espagnole. Le Second Assistant général élu est M. l’abbé Christian Bouchacourt, de nationalité française.

Mgr Fellay n’est pas reconduit

Alors que certains donnaient Mgr Fellay, en poste depuis 24 ans (2 mandats) pour favori à cette élection, il est avéré que les pronostics des journalistes extérieurs à la FSSPX étaient « orientés » et totalement faux.

La ligne qui émerge parait clairement opposée à celle menée jusqu’alors par Mgr Fellay et ses assistants, ligne par ailleurs en totale contradiction avec le mandat qui lui avait été donné en 2006 et qui posait l’impossibilité de tout accord pratique avant une résolution doctrinale.

Un bilan à assumer par les partants

Le nouveau supérieur général reprend les rênes d’une Fraternité profondément divisée, tant à cause des reniements et des silences de l’ancien supérieur, que d’une gestion humaine calamiteuse. Sans oublier l’odieux préambule doctrinal de 2012 qui n’a jamais été rétracté et qui a souillé la FSSPX.

La pelouse d’Ecône désespérément vide depuis des années est comme un écho à cette situation de profonde crise où 3 jeunes prêtres seulement ont été ordonnés pour la FSSPX en 2018.

Une nouvelle équipe

L’abbé Davide Pagliarani est connu pour son opposition à la recherche d’un accord pratique, même si c’est lui aussi qui avait demandé au chapitre de 2012 de ne pas humilier Mgr Fellay mis en difficulté suite à son préambule doctrinal. Tout comme Mgr de Galarreta qui avait fait connaitre sa vive opposition dès 2011 à Albano à la politique de Mgr Fellay. Ces oppositions étaient somme toute assez relatives et assez privées car aucune déclaration publique n’est venue mettre en difficulté les velléités libérales de l’ancienne équipe.

Quant à l’abbé Bouchacourt, même s’il disait en privé – parfois – son opposition à une conciliation avec la Rome moderniste, c’est lui qui a sanctionné avec une rare violence les doyens de France qui s’étaient opposés publiquement à la mise sous tutelle des mariages de la Tradition à un nouveau code qui autorise de facto le divorce.

Le nouveau supérieur est prêtre

Certains pensent que c’est un détail, il me semble que c’est très important, tant certaines graves dérives de l’ancien supérieur viennent du fait qu’il était aussi évêque. En effet, on a vu comment le pouvoir du Supérieur Général a ensuite été interprété comme un pouvoir de quasi juridiction d’évêque, comme si Mgr Fellay avait appliqué les prérogatives de la Prélature personnelle avant l’heure.

C’est ainsi, que cette année encore, les frères capucins se sont vu refuser les ordres sous des motifs de « confiance » et non sur des critères de catholicité.

Mgr Lefebvre avait bien vu de son vivant le danger d’une telle confusion et avait pour cela émis les vœux qu’un évêque ne fut pas élu.

Une unité à refaire

La tâche sera rude pour le nouveau supérieur : il devra refaire l’unité doctrinale tant mise à mal. Cesser ce silence et cette complaisance vis-à-vis d’un pape ouvertement hérétique qui détruit l’Eglise dans ses fondements les plus sacrés. Redonner cette parole libre et cette force combative dont a été privée sciemment la FSSPX sous couvert d’un branding dont ne s’est même plus caché Mgr Fellay dans l’avant dernier Cor Unum. Redresser l’étendard du combat de la Foi, étendard qui a été caché afin de parvenir à une « réconciliation » avec l’ennemi moderniste.

L’unité doctrinale est à souhaiter. Le nouveau supérieur peut la faire, nous l’accompagnons tous de nos prières à cette intention. L’unité humaine si blessée se refera ensuite naturellement, car la charité tant mise à mal retrouvera ses droits pour la plus grande édification des âmes.

Reste à la faire et nous croyons que la nouvelle équipe a toutes les qualités pour y arriver.

Christian Lassale

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

21 commentaires

  1. Cadoudal says:

    sans oublier l’ affaire Willamson;

    excommunié de la fraternité par mgr Fellay pour cause de négation des dogmes de Nuremberg.

  2. Cadoudal says:

    ne pas oublier l’ affaire Williamson

    un excellent évêque excommunié par mgr Fellay pour négation des dogmes licrasseux de Nuremberg.

    • DUFIT THIERRY says:

      C’est faux : Mgr Fellay n’a jamais excommunié Mgr Williamson. Du reste il n’en a pas le pouvoir.
      Cependant Mgr Williamson a causé un grand dommage à toute la Tradition avec ses propos malheureux qui n’avaient rien à voir avec la défense de la Foi catholique..

      • CENDRES says:

        Mgr Williamson n’ a pas causé plus de grand dommage à la Tradition que bien d’autres qui l’ont fait et continuent à le faire sournoisement depuis longtemps . Il était le “fusible” à faire sauter parce qu’il dérangeait et cela a été fait. Maintenant, bien des années après, les choses vont-elles mieux ? On ne peut qu’avoir une réponse négative !

        • Cadoudal says:

          je ne vois pas pourquoi le fait , pour un évêque catholique , d’ émettre des doutes sur la solidité des dogmes forgés à Nuremberg, justifie son exclusion de la fraternité st Pie X. et d’ empêcher son travail missionnaire.

          sinon parce que des esprits timides – pour ne pas dire pire- font passer le respect desdits dogmes avant celui de ceux du Concile de Trente.

          • DUFIT THIERRY says:

            Suite aux paroles malheureuses de Mgr Williamson la Fraternité St Pie X a été interdite en Suède, a failli être dissoute en Allemagne, la Messe du pèlerinage de Pentecôte qui avait lieu dans les jardins du Sacré Coeur a été interdite.
            Tout cela pour des questions historiques qui n’ont aucun rapport avec la Tradition.
            Ce fût un beau désastre.
            Heureusement grâce à Dieu la situation a été rétablie et la Fraternité St Pie X continue son oeuvre pour la Tradition.

    • Je suis d’accord sur Mgr Williamson. Moi j’ai toujours eu de bonnes relations avec les juifs que j’ai connus ; probablement c’est le contraire avec lui ; de toute façon lui, qui est si intelligent, cultivé, doué et bien instruit, il a été stupide avec la question juive ; il y a bien eu des meutres de masse sous les nazis, dont celui des juifs est le plus grand et donc le plus commenté. Il a fait en sorte que sa critique de l’exagération juive sioniste ait pu être formulée par les juifs sionistes, si peu respectueux de fines distinctions, de façon à détruire sa crédibilité, et Dieu l’a puni de sa propre exagération, de son ‹respexit› orphique au moment suprême de l’interview télévisé ; ce qu’il sait très bien. Il faut absolument que la FSSPX le récupère avec tout son mouvement d˚évêques, moines et autres prêtres, ma piano piano. Son quartier général se trouve à Broadstairs, à côté de Cantorbéry, siège primatial historique d’Angleterre ; est-ce un omen ? C’est lui, le choix de Mgr Lefebvre, qu’il faut comme représentant de la Tradition anglophone, pas un Nord-Américain quelconque d’ascendance irlandaise ou polonaise. Maintenant que Mgr Fellay (enfin !) n’a plus pignon sur rue, il faut absolument récupérer Mgr Williamson.

      • Cadoudal says:

        impossible de vous répondre sur ce sujet

        nous vivons dans une dictature idéologique où le moindre faux pas vous envoie au Goulag.

        • “il y a bien eu des meutres de masse sous les nazis, dont celui des juifs est le plus grand”.

          Affirmer cela c’est facile, le prouver c’est une autre histoire. Par contre certain on pu relever des incohérences dans le déroulement de ces “meurtres de masse”. En plus d’avoir “excommunié” ces personnes et les avoir brûlés sur le bûcher médiatique (donc social), aucun débat publique n’a été permis. Suspect.

  3. Chouanne says:

    Il ne s’agit pas de régler des comptes. L’abbé de Cacqueray était accusé avec insultes et injures lui aussi d’être docile aux ordres de Menzingen. On peut préférer une personnalité à une autre mais en attendant c’est cette équipe qui a réussi à mettre fin au règne de Mgr Fellay en dépit de tous les oiseaux de mauvais augures qui ne cessaient d’annoncer la fin de la FSSPX . Pour ma part je n’ai jamais cessé d’avoir foi en Mgr Lefebvre qui du Ciel préserve la FSSPX. Le renversement des alliances (si j’ose dire) de 2012 a été à cet égard un véritable miracle. Cela a été un signe si puissant qu’il est devenu depuis, impossible de douter que la FSSPX est protégée, bénie et voulue.

    Certes cette équipe décevra, n’ira pas aussi vite, pas aussi loin que certains le voudraient, mais il va falloir œuvrer pour le bien commun sans heurter les sensibilités à fleur de peau de part et d’autre et en faisant face à la médisance du camp d’en face. C’est une gageure que la nouvelle équipe doit réussir comme le dit l’auteur.

    Quand on connait l’Histoire de l’Église, il ne faut pas s’étonner des divisions et des embûches, cela a toujours été ainsi. Cette élection prouve au moins une chose, c’est que la FSSPX n’est pas et n’a pas été assujettie, comme certains l’insinuaient, au camp de l’ennemi et que les capitulants n’ont pas agi en moutons. Fin des procès d’intention! Du moins espérons-le. C’est le point basique de la Charité.

    Je donnerai cher pour savoir comment cela s’est passé. Mais après tout, cela ne me regarde pas.

    Dommage aussi que le français de l’abbé Pagliarani soit si poussif, la France restant le grand pays de la FSSPX. Par ailleurs les USA (qui étaient, semble-t-il, tout gagnés au ralliement) ne sont pas représentés dans ce gouvernorat. Autre grand pays de la FSSPX. Là aussi il va falloir du doigté, sans mollesse.

    • Richard says:

      Pourquoi déjà condamner cette équipe. Elle décevra dites vous. Qu’en savez vous ? Attendez de les voir en action. Qui sait ? Peut-être que ce sera vous qui serez déçu.

      • Chouanne says:

        Bien sûr que cette équipe décevra, et alors ? Elle décevra certains quand elle en satisfera d’autres. C’est humain. La perfection c’est impossible. Je plaide précisément pour qu’on ne monte pas sur ses grands chevaux à chaque fois que cette équipe ne fera pas exactement ce qu’on attend d’elle, ou pas assez vite, etc. Il me semblait avoir été très claire.

    • Il faut que Francesca lui donne des leçons de français alors. À part cela, je ne crois pas qu’il y ait aux États-Unis plus de catholiques de souche anglophone (irlandaise) que de souche italienne, polonaise ou allemande (au sens compréhensif de ce dernier terme).

  4. Mouette says:

    Cher mystérieux Lassalle,
    Je ne sais pas d’où vous sortez cette photo manipulatrice mais j’y étais l’an dernier et je peux vous dire que la pelouse était loin d’être vide ! Hélas pour moi qui ai dû suivre la messe de trop loin…

    • Ah, c’est sérieux, ça.

    • Christian Lassalle says:

      Chère Mouette,

      Cette photo vient tout simplement du très officiel site du district de France de la FSSPX. Tout simplement. Et oui, c’est ainsi.
      Avouez plutôt que vous n’acceptez pas la réalité. Et vous avez fait un gros mensonge, n’est-ce pas ?
      La pelouse d’Ecône est vide depuis plusieurs années, quand auparavant effectivement elle était pleine et on n’y trouvait parfois pas de place.
      C’est bien beau d’invoquer le Sensus fidei des fidèles qui quittent les églises conciliaires quand on refuse de le voir quand il s’applique à la politique libérale de Mgr Fellay.

      Les faits sont têtus Mouette, très têtus…

  5. DUFIT THIERRY says:

    L’auteur de cet article est connu pour sa vive opposition à la Fraternité St Pie X. Je déplore profondément ce parti pris.
    Cependant il y une chose qu’on ne peut nier : la Fraternité St Pie X n’a cessé de s’étendre dans le monde entier ces 10 dernières années tant en nombre de prêtres, frères, religieuses, lieux de culte ,prieurés, écoles….
    On juge l’arbre à ses fruits.
    C’est un fait.
    Nos prières pour le nouveau supérieur.
    Sante Pie decime ora pro nobis.

    • Principiis obsto : ce n‘est pas santusse mais sanquetusse, donc ‹ sancte Pie X ›. À part cela, je ne crois pas que l’adversaire notoire s’oppose du tout au nouveau duodécennat de la FSSPX, laquelle semble enfin être rentrée dans sa forme primitive.
      Mais j’ai un doute formel. La forme vocative de Pius est-ce Pie ou Pi ? Au deuxième cas on pourrait la raccourcir en Π et gagner de la place, tout en plaisant à nos aînés orthodoxes.

    • Chouanne says:

      l’auteur de cet article aimerait que la FSSPX revienne enfin à sa vocation, celle que lui a confié Mgr Lefebvre qui a eu soin de donner l’exemple de ce qu’il faut faire, lui-même. Je fais confiance au nouveau supérieur pour qu’enfin la FSSPX redevienne le phare de l’Église, celle qui montre le bon chemin d’une Tradition bimillénaire au troupeau égaré. Celle qui crie à temps et à contre-temps pour la gloire de NSJC et de son Église, sans crainte du respect humain.

      Il me semble impossible que Mgr Williamson revienne dans la FSSPX, il a consacré trois évêques et ses amis ont monté des structures bien huilées. Le regroupement ferait probablement plus de mal que de bien si toutefois il est envisageable.

      Je ne suis pas d’accord avec Pamino qui incrimine Mgr Williamson en raison d’une interview dans laquelle il a exprimé son opinion. Ce qui est scandaleux c’est que cette opinion l’ait fait traiter comme un paria, ce qui est scandaleux c’est la soumission du pape au dogme de la shoah.

      Mgr Williamson s’est montré plutôt mesuré face à la FSSPX, malgré les souffrances que Mgr Fellay lui a infligées. ce qui n’est pas le cas de nombre de personnes de son camp, parmi lesquelles beaucoup d’excités.

      • Votre avant-dernier paragraphe m’étonne. Mgr Wiiliamson m’est sympathique, mais à ce moment-là il s’est laissé tyranniser par les journalistes scandinaves. Pour m’exprimer le plus charitablement possible sur ceux-ci, ils ne voulaient que quelque chose de sensationnel, et Mgr Williamson aurait dû leur répondre au même niveau, mais lui, l’Anglais, se trouvait 1) en Allemagne, 2) interrogé dans sa langue maternelle 3) par des scandinaves par définition viscéralement tradi-catholicophobes 4) sur un sujet très épineux, et, après avoir hésité comme Orphée, il n’a pas dit la bonne chose au bon moment. Mgr Williamson est un homme intègre, mais il n’est pas politicien, et en plus sa détestation de l’hypocrisie monstrueuse qui caractérise ce qui porte ici l’étiquette « Licra » l’a fait oublier momentanément le grand nombre de juifs intelligents et intègres qui en s’opposant à leurs frères rapaces, opportunistes et parasitiques lui auront déjà pardonné son faux pas. Heureusement cet Orphée moderne commence à ressortir d’enfers qui s’avèrent n’avoir été que des purgatoires ; sans doute Mgr Lefebvre a intercédé pour lui.

    • c’est étrange cette activité ” subite et conséquente” de M.DUFIT
      Muni de son armure le soldat DUFIT bataille dur: il tranche les avis comme il trancherait les têtes sur un champ de bataille; on sent l’habitude des exercices et le maniement des phrases ne laisse peu de doute à un entrainement suivi comme soutenu; certainement le soldat DUFIT doit cavaler sur beaucoup de sites comme de blogs…pour soutenir les “bons fruits” de Mgr Fellay…
      Pour ma part je déplore votre “parti pris” également…