Pour le dire sans détours : Trump  doit être élu si l’humanité veut une chance de pouvoir échapper à l’esclavage mondial.
L’heure est si grave que l’ancien nonce apostolique aux États-Unis, Mgr Viganò, a envoyé une lettre urgente lettre urgente  le 29 octobre au Président Trump, pour lui demander de mener le combat contre le “complot mondialiste” visant à asservir l’humanité via le grand “Reset” de janvier 2021.
Le lendemain, des révélations émergeaient qui donnaient des détails sur des camps d’internement déjà construits pour les récalcitrants du Covid, dans certains pays comme la Nouvelle-Zélande, la Californie du sud et le Canada.
 
Viganò n’a pas mâché ses mots, évoquant rien moins que le suicide de la civilisation occidentale et de son âme chrétienne ”, et des droits fondamentaux des citoyens et des fidèles, “bafoués au nom d’une urgence sanitaire qui s’avère de plus en plus instrumentalisée dans le but d’ériger une tyrannie inhumaine et sans visage”.
Dans plusieurs pays, a-t-il écrit, ce plan a déjà été approuvé et financé.
Le prix à payer pour ces concessions faites par le Fonds Monétaire International sera de “renoncer à toute propriété privée et d’adhérer à un programme de vaccination Covid-19 et Covid-21 promu par Bill Gates, en collaboration avec les groupes pharmaceutiques les plus importants.” 
 
La vaccination obligatoire, a poursuivi Mgr Viganò, s’accompagnera de “l’obligation d’un passeport sanitaire et d’une identité numérique, d’où découlera le traçage des contacts de la population du monde entier. Ceux qui n’accepteront pas ces mesures seront confinés dans des camps de détention ou assignés à résidence chez eux, et tous leurs avoirs seront confisqués.” 
Il s’agira en somme “d’assurer un revenu universel ou d’annuler une hypothèque pour subjuguer les masses et les convaincre de se laisser imposer une marque comme du bétail”.
 
Dans certains pays, le Great Reset devrait être mis en place entre la fin de cette année et le premier trimestre de l’année 2021. Dans ce but, de nouveaux confinements sont planifiés, que l’on justifiera officiellement par une prétendue deuxième et troisième vague de la pandémie.
Mgr Viganò a dit au Président Trump qu’il représentait “le dernier bastion contre la dictature mondiale” et que l’alternative était de voter pour un personnage comme Joe Biden “gravement compromis par des scandales et par la corruption’, que l’on “peut facilement faire chanter”, et qui est donc “manipulé par le deep state”. Un tel élu, avertit Viganò, “infligera aux États-Unis ce que le Premier Ministre Conte inflige à l’Italie, le Président Macron à la France, le Premier Ministre Sanchez à l’Espagne.” 
 
Il a ajouté que selon lui, ceux qui manipulent Biden “ont déjà préparé quelqu’un de pire que lui, pour le remplacer dès que l’occasion se présentera.” 
Ce quelqu’un de pire doit normalement être Kamala Harris, en sa qualité de vice-présidente. Cette harpie féministe et communiste grand teint a déclaré il y a 4 ou 5 ans que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents, mais à la communauté. Beaucoup la considèrent comme le cheval de Troie des mondialistes, tandis que Biden était le pot de miel posé sur la table pour attirer les mouches.
A moins que la chère Hillary, la sorcière bien-aimée, ne soit sortie du placard et dépoussiérée. On se rappelle le site curieux intitulé Clinton & Harris 2020, annonçant une ouverture prochaine. 
 
Les journalistes d’investigation Del Bigtree et Jefferey Jaxen  nous expliquent ou en sont les choses à propos de ce programme appelé Shielding Approach sur le site du CDC américain.
Le document du CDC est intitulé : « Considérations opérationnelles provisoires pour la mise en œuvre de l’approche de protection pour prévenir les infections COVID-19 dans les zones de peuplement humain », et il a été mis à jour le 26 juillet 2020. Les personnes à “haut risque” seront temporairement, mais de force, transférées dans des zones sûres ou « vertes » établies au sein des des quartiers ou autre. Elles auront un contact minimal avec les membres de leur famille et les autres résidents à “faible risque”.
 Un point d’entrée sera utilisé pour l’échange de nourriture, de fournitures, etc. “Une zone de rencontre sera aménagée pour permettre aux résidents et aux visiteurs d’interagir tout en pratiquant la distanciation physique (2 mètres). Aucun mouvement ne sera permis à l’intérieur ou à l’extérieur de la zone verte ».
Il faut garder à l’esprit que ce système pourra facilement être manipulé pour généraliser l’internement de toute personne, positive ou pas au Covid-19, surtout quand on sait le peu de fiabilité des tests PCR.
 
Telle est la nouvelle Amérique que les mondialistes incarnés par l’aile radicale du Parti démocrate américain se préparent à inaugurer. Bien évidemment, l’Europe ne sera pas épargnée. C’est pourquoi Mgr Viganò a appelé ces mondialistes, non pas les ennemis de l’Amérique, mais les “ennemis du genre humain”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :