Le milliardaire Elon Musk, qui justifie officiellement son achat de Twitter à la fin du mois dernier dans le but de rétablir la liberté d’expression sur le réseau social, a confirmé cette semaine qu’Apple avait menacé de retirer Twitter de son app store au moment où Twitter restaurait de nombreux comptes bannis.

Lundi, Musk a répondu par l’affirmative à un tweet demandant si Apple, qui produit près de la moitié de tous les smartphones utilisés aux États-Unis, « menaçait la présence de Twitter dans l’App Store ».

Dans un tweet séparé, Musk a déclaré qu’Apple avait « menacé de retirer Twitter de son App Store, mais ne nous dira pas pourquoi ».

Musk a également répondu aux messages suggérant qu’Apple s’était engagé dans la censure des termes de recherche.

Mardi, Musk a poursuivi sa critique d’Apple, répondant à un tweet du capital-risqueur David Sacks qui a suggéré que hormis « l’exception de Microsoft à la fin des années 90, il n’y a jamais eu de monopole technologique aussi puissant qu’Apple ».

« C’est un problème sérieux », a réagi Musk.

La semaine dernière, Musk a déclaré qu’il irait jusqu’à faire fabriquer et commercialiser ses propres smartphones si Apple et Google choisissaient d’évincer Twitter de leurs appareils.

Musk a fait cette annonce en réponse à une question de la podcasteuse conservatrice Liz Wheeler, qui a suggéré à l’entrepreneur milliardaire de « produire son propre smartphone » si Google et Apple élimine Twitter de l’App store.

Musk a obtenu un large soutien de la part des conservateurs pour sa position sur des questions telles que la liberté d’expression et son intention de voter pour les candidats républicains bien qu’il ait toujours voté démocrate dans le passé, et il a publiquement soutenu le gouverneur républicain de Floride Ron DeSantis à la présidence en 2024.

Cependant, il y a bien des raisons de se méfier par ailleurs de Musk, dont la société Neuralink cherche à connecter l’activité cérébrale humaine à Internet. Le mois dernier, il a suscité des réactions négatives pour avoir enfilé un costume arborant des images sataniques pour la 21e fête d’Halloween annuelle de Heidi Klum au Moxy Hotel de New York.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Les commentaires sont fermés

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :