Une nouveauté sur le front du conflit russo-ukrainien : la position d’Elon Musk qui ne s’en laisse pas compter par l’Etat profond américain et la zelenska-mania.

Dernièrement il a déclaré qu’il ne pouvait plus supporter le financement des 20 000 à 25 000 appareils Starlink qui ont été donnés à l’Ukraine, demandant au Pentagone d’en payer les coûts. Le système qui permet aux Ukrainiens de communiquer coûte à SpaceX 80 millions de dollars et dépassera les 100 millions de dollars d’ici la fin de l’année. Cette demande de SpaceX que l’armée américaine paie les factures a irrité les hauts responsables du Pentagone.

En ne voulant plus payer Starlink pour les forces armées ukrainiennes, Musk semble avoir répondu à la haine déchaînée contre lui par le gouvernement de Kiev, qui, pour rester prosaïque, n’a pas apprécié la proposition de paix qu’il a récemment avancée.

Il est difficile de surestimer l’impact de Starlink sur les combats. L’armée ukrainienne l’utilise non seulement pour les communications vocales et électroniques, mais aussi pour le contrôle des drones et la transmission vidéo pour corriger les tirs d’artillerie. En juillet, le général Zaluzhny a écrit une lettre à Musk, louant « l’utilité exceptionnelle » de Starlink et affirmant que son armée avait déployé quelque 4 000 terminaux. Cependant, environ 500 unités par mois sont détruites dans les combats. Il a donc demandé 8 000 appareils supplémentaire

Sur Twitter, Elon Musk est par ailleurs revenu sur l’information révélée par CNN en expliquant, avec ironie « suivre les recommandations » de l’ambassadeur ukrainien, qui l’avait invité à « aller se faire foutre » au moment de ses prises de position sur la guerre dans le pays.

 

Mais cette décision de Musk pourrait s’inscrire dans le contexte plus large de lutte entre l’establishment américain et le milliardaire.

« C’est probablement, note un jounaliste italien, aussi la réponse de Musk à l’establishment qui tente de barrer la route à son offre d’achat de Twitter, une opération pour laquelle, certainement sans surprise, il a été mis sous enquête par la Sec (Securities and Exchange Commission, l’autorité fédérale des États-Unis Autorité de surveillance des marchés boursiers).

« Cette opération est vue avec suspicion surtout après que Musk a lancé la proposition de paix qui semble être couplée aux déclarations de Trump sur la nécessité d’entamer des négociations entre Kiev et Moscou.

« Trump a été poursuivi par la commission d’enquête du Congrès qui, à la manière soviétique, enquête sur l’assaut contre Capitol Hill le 6 janvier 2021, et il est possible qu’il soit inculpé avant les élections de mi-mandat de novembre, pour avoir favorisé l’assaut ou d’autres.

« L’un des soutiens les plus en vue de l’ancien président, Alex Jones, qui dirige ce qui est sans doute le média en ligne le plus regardé des républicains, a été condamné à verser un milliard de dollars d’indemnisation aux familles des victimes du massacre de Sandy Hook, pour avoir soutenu des thèses complotistes. (Combien devraient payer les journalistes qui ont soutenu la thèse selon laquelle Saddam possédait des armes de destruction massive ?).

« De nombreux représentants éminents qui soutiennent Trump sont poursuivis par la justice et le FBI. Probablement aussi les ennuis de Musk, qui avec son opération sur twitter pourrait affecter le destin de l’Empire (tant l’importance des réseaux sociaux) ne font que commencer.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Abonnement Revue Civitas!

Et si vous vous abonniez à la revue Civitas pour un an ? Et en plus économies sur les frais de port ! Pourquoi vous priver ?

Le numéro 82 – Franc-maçonnerie, déjà sorti !

Cliquez ici pour vous abonner.

%d blogueurs aiment cette page :