Les racailles sont de mauvais perdants. Ils veulent jouer à défier les Français et la police, commettre de multiples méfaits et utiliser la violence. Ils se croient tout permis et veulent imposer la loi de la jungle. Mais lorsque l’un des leurs, à force de dépasser le fil rouge, reste au tapis, les racailles misent sur la victimisation tout en détruisant tout ce qu’ils peuvent sur leur passage.

A Nantes, un “jeune”, délinquant multirécidiviste, a joué et a perdu. Il a été abattu par la police. Rapidement, les racailles en ont profité pour lancer des émeutes dans trois quartiers. Ils ont incendié des véhicules et des bâtiments et se sont heurtés aux forces de police.

Et, comme d’habitude, quelques journaleux du système soutiennent les racailles et demandent avec insistance s’il n’y a pas eu bavure policière, tandis que l’extrême gauche prévoit déjà une manifestation en mémoire de la “victime”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

14 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :