Colombie – Le 20 Juin, dans l’après-midi, une femme marchait dans la rue à l’angle de la 97ème et 15ème de Bogotá et vit sur la place publique un spectacle qui la stupéfia. C’était une danse «sensuelle» effectuée par un travesti pour des enfants d’une école maternelle municipale. Sur scène, on pouvait voir un grand panneau à gros caractères disant « A Bogota, vous pouvez l’être« , sous le dessin d’une montagne aux couleurs LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transsexuels, et indéterminés). Les jeunes enfants étaient assis sur un tapis lui-aussi aux couleurs arc-en-ciel du lobby homosexuel.

Depuis 2011, le maire de Bogota cherche à changer l’image des LGBTI auprès de la population. Au point de vouloir endoctriner les enfants ? En Colombie comme en France, il s’agit d’appliquer les recommandations des tenants d’un nouvel ordre sexuel mondial, ce qui nécessite de s’emparer des enfants dès le plus jeune âge afin de les formater à l’inversion des mœurs. Des parents colombiens ont réagi en lançant une pétition contre les tentatives de « pervertir » les enfants. Près de 11.000 personnes ont déjà signé cette pétition.

Au cours des derniers mois, des manifestations de milliers de citoyens avaient témoigné de l’opposition des Colombiens à cette révolution sexuelle. « Le désaccord que des milliers de parents ont manifesté n’a pas suffi contre ces mécanismes d’endoctrinement. Non seulement, les protestations ont été ignorées mais on continue à promouvoir ces programmes: le même programme qui a suscité les manifestations des derniers mois contre le ministère de l’Éducation est reconduit d’ici la fin du mois prochain« , précisent les organisateurs de cette pétition. Voilà qui nous ressemble de près à la situation française…

Les associations colombiennes de défense de la famille  exigent que soit retiré des programmes scolaires tout ce « qui pervertit les jardins d’enfants et les écoles » et que soit respecté le droit des parents à élever leurs enfants selon les valeurs morales traditionnelles.

.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :