La femme serait la nounou de l'enfant. Crédits : Capture écran vidéo

La femme aurait crié « Allah Akbar » et menaçait de se faire exploser.  L’islamiste, vêtue d’un hijab noir, déambulait aux alentours de la station de métro Oktiabrskoïe Pole, au nord-ouest de Moscou, brandissant la tête découpée d’une petite fille qu’elle montrait aux passants en les menaçant:

« Je déteste la démocratie. Hurle-t-elle, je suis une terroriste. Je veux votre mort […]. Vous avez dépassé toutes les bornes, vous nous avez détruits. Regardez, je suis une femme kamikaze, je mourrai et, dans une seconde, c’est la fin du monde », crie-t-elle dans les vidéos publiées par des passants.

En vidéo, la femme à Oktiabrskoïe Pole :

La meurtrière âgée de 38 ans, Gioultchekhra Bobokoulova serait originaire de la région de Samarcande, en Ouzbékistan.  Elle a tué l’enfant dont elle avait la garde, avant de déclencher un incendie dans l’appartement. « La nounou a attendu que les parents quittent les lieux avec l’aîné avant de tuer le plus jeune enfant, et de mettre le feu et quitter le lieu du crime »,selon le communiqué officiel du Comité d’enquête russe.

Les parents, en état de choc, ont été entendus par la police avant d’être conduits aux urgences. Selon certaines sources, la garde d’enfants travaillait depuis un peu plus d’un an pour cette famille.

L’enfant qui se prénommait Nastia, était une petite fille âgée de quatre ans .

Le Comité d’enquête note que la femme est  « déséquilibrée ». Elle aurait été sous l’influence de substances psychotropes. Les examens psychologiques et des analyses de sang détermineront si cette barbare se trouvait sous l’emprise de drogues ou de substances psychotropes.

Installer le loup dans la bergerie

Quoiqu’il en soit. Il est clair qu’il faut être gravement déséquilibrée pour commettre de telles horreurs. Mais cette religion génère un grand nombre de monstres. Qu’elle ait été dérangée ou non, n’est donc pas le fond du problème; si elle n’avait pas été musulmane, elle n’aurait pas recraché sa haine islamiste et elle n’aurait pas décapité cette petite fille comme un mouton. Rien que sa tenue aurait du alerter les parents. Ces gens-là étaient-ils inconscients pour confier ainsi leurs enfants à une personne dont manifestement ils auraient au moins du se méfier s’ils avaient eu le moindre bon sens ? 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

19 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le mariage chrétien. Allocutions du pape Pie XII

Au cours de ses audiences, le pape Pie XII avait l’habitude de s’adresser aux nouveaux mariés, venus à Rome pour leur voyage de noces.

Le Saint-Père leur parlait du rôle respectif de l’homme et de la femme, de leur harmonieuse collaboration, de l’amour qui les lie, des grâces sacramentelles auxquelles ils ont droit, des épreuves qu’ils pourront rencontrer, mais surtout des joies qui leur seront données, de la bénédiction des enfants et de l’éducation qui en est le corollaire.

Le Pasteur angélique possédait, à un degré étonnant, le don de renouveler un sujet, de varier son discours ou d’aborder un même thème sous des aspects différents. Chacune de ses allocutions est ainsi profondément originale et ouvre au lecteur des perspectives inédites.

De ces textes riches de doctrine, de fine psychologie, de conseils avertis, Pie XII n’a pas voulu faire un exposé technique. C’est une âme vivante et sensible qui s’exprime, celle d’un père qui communique à ses enfants son espérance surnaturelle en la valeur inestimable du mariage chrétien.

%d blogueurs aiment cette page :