Star-people plutôt que Vicaire du Christ !

Lors de son récent voyage en Sicile, le pape François a eu son bain de foule lors d’une rencontre avec les jeunes réunis sur la plus importante place de Palerme le 15 septembre dernier.

Comme d’habitude l’allocution bergoglienne était l’expression de ce christianisme sociologique post-concile qui a supplanté la profession de la foi catholique chez les ecclésiastiques conciliaires. Le pape a délivré à ces jeunes son sempiternel message social messianiste déclinant des solutions naturalistes sensées construire un monde meilleur. La flamme de l’idéal spirituel qui doit animer certainement quelques uns de ces adolescents en recherche d’une lumière qui les transcende est éteinte avant même qu’elle ne brûle un peu leur âme.

Puis, avant de se quitter, vint le temps de la bénédiction pontificale qui se fait normalement avec un signe de la Croix. Or de celle-ci point ne fut. El papa argentin a préféré une « bénédiction » à la mode des stars-people, un signe de la main sans signe de la Croix !

Difficile de ne pas voir dans cette omission du signe du chrétien, un souhait de ne pas offenser « ceux des autres religions, et les agnostiques » présents auxquels il s’adresse pareillement qu’aux jeunes catholiques.

Le relativisme conciliaire qui nie à la religion catholique sa vocation d’être la seule voie de salut pour l’humanité conduit dans la pratique à la capitulation devant les « sensibilités » des autres religions. D’où, maintes fois répété de par le monde par des clercs néo-modernistes et néo-protestants, par les plus hautes autorités de l’Église, cet abandon du témoignage concret de la foi en Jésus-Christ qui se manifeste par le signe de la Croix « scandale pour les Juifs, folie pour les nations païennes ».

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

12 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :