La Suisse étant une grande et indiscutable démocratie, sa définition du terrorisme et du terroriste est importante. Elle pourrait servir de modèle.

C’est pourquoi je vous transmets la section 5 de la “Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme”, pour que vous puissiez apprécier, selon l’$ 5-23e-2 l’extrême précision des faits et actes qui définissent, pour l’instant en Suisse, le terroriste potentiel….

Quand madame Avia va trouver ce texte, elle va améliorer sa définition de la “Haine” !

Pour le plus grand bien de la démocratie.

Gantois B.

Par activités terroristes, on entend les actions destinées à influencer ou à modifier l’ordre étatique, et susceptibles d’être réalisées ou favorisées par des infractions graves ou la menace de telles infractions ou par la propagation de la crainte.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,
1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille ce livre :

%d blogueurs aiment cette page :