La Suisse étant une grande et indiscutable démocratie, sa définition du terrorisme et du terroriste est importante. Elle pourrait servir de modèle.

C’est pourquoi je vous transmets la section 5 de la « Loi fédérale sur les mesures policières de lutte contre le terrorisme », pour que vous puissiez apprécier, selon l’$ 5-23e-2 l’extrême précision des faits et actes qui définissent, pour l’instant en Suisse, le terroriste potentiel….

Quand madame Avia va trouver ce texte, elle va améliorer sa définition de la « Haine » !

Pour le plus grand bien de la démocratie.

Gantois B.

Par activités terroristes, on entend les actions destinées à influencer ou à modifier l’ordre étatique, et susceptibles d’être réalisées ou favorisées par des infractions graves ou la menace de telles infractions ou par la propagation de la crainte.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Mots clefs ,
1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :