theo-francken

“Entre 60% et 70% des demandeurs d’asile mentent à propos d’un aspect de leur identité, qu’il s’agisse du nom ou de l’âge, du trajet qu’ils ont suivi ou de leur pays d’origine.”

Ces mots ont été prononcés par le secrétaire d’État belge à l’Asile et à la Migration, Theo Francken, qui prépare un projet de loi visant à contraindre les demandeurs d’asile à soumettre leur téléphone et ordinateur portables à un contrôle pour permettre d’établir leur identité.

Une directive européenne permet de mettre en œuvre une telle disposition en Belgique, a-t-il expliqué lors d’une visite au Danemark. 

Vérifier le contenu des GSM et des ordinateurs des demandeurs d’asile, ainsi que leur profil Facebook,  peut s’avérer utile. “Quelqu’un peut prétendre qu’il était emprisonné à Bagdad et avoir posté une photo de lui à la plage”, a argumenté le directeur de l’Office, Freddy Rosemont. Mais actuellement, un demandeur peut refuser que l’on contrôle son téléphone ou son ordinateur. 

Cependant, ce projet de loi est déjà quasiment mort-né car tous les autres membres du gouvernement belge, y compris les autres membres de la NVA, parti auquel appartient Theo Francken, se sont déjà déclarés hostiles à cette mesure. 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Avez-vous lu les 4 évangiles ? Dans leur intégralité ?

Non, certainement. Beaucoup de chrétiens n’en connaissent malheureusement que de courts extraits lus à la messe.

Si vous en connaissiez le trésor, vous ne perdriez pas une minute. Ce livre ne peut-être plus beau, ce sont tous les détails de la vie de NSJC racontés par les 4 évangélistes.

%d blogueurs aiment cette page :