Le conflit russo-ukrainien qui entre dans son deuxième mois a connu une nette escalade ce 25 avril tôt le matin, puisque des missiles ukrainiens de moyenne portée ont atterri sur des réservoirs des deux dépôts pétroliers civil et militaire de Briansk, en Russie près de la frontière ukrainienne. Un double incendie éclairait la ville ce matin.

En réponse, la Russie a bombardé six sous-stations électriques dans les noeuds ferroviaires de Krasnov, Zdolbunov, Zhmerinka, Berditchev, Kovel et Korosten en Ukraine, vers 8 h du matin, ce qui a provoqué plusieurs heures de retard pour une trentaine de trains de passagers – finalement acheminés avec des locomotives diesel – mais surtout une coupure des principales voies d’acheminement des obus, des renforts militaires, du carburant et d’armement lourd depuis l’ouest de l’Ukraine, les liaisons Zhmerinka-Fastov-Shepetovka n’ayant plus de tension électrique.

Il est assez intéressant de noter que les sous-stations frappées figurent dans les premières positions de la liste des sous-stations et objectifs ferroviaires stratégiques dont la mise hors d’état entraînerait celle du réseau ferré ukrainien, dont 91% du trafic fret se fait sur les 45% des voies électrifiées entre 1935 et 2020 – sous deux tensions différentes d’ailleurs, 3000 V continu et 25.000 KV alternatif. Cette liste avait été publiée le 22 avril dernier par le think-tank russe Rybar sur Telegram, suivie d’une liste complémentaire de sous-stations moins importantes, d’une liste de dépôts de locomotives électriques et diesel, d’une liste des trains de travaux, etc.

La mise hors service de plusieurs ponts ferroviaires au nord-ouest de Kiev fin février et début mars dernier, paralyse d’autres voies de chemin de fer en Ukraine, et notamment la voie directe Kovel – Kiev à travers la région de Polessje, à moins de 60 km des frontières de la Biélorussie. Les jours précédents, des frappes russes ont aussi visé des cibles militaires dans les gares de Krementchug (un dépôt pétrolier et une poudrerie) ainsi que de Pavlodar, sur les arrières du groupe d’armées ukrainien qui fait face au Donbass.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :