Sergio « Kun » Agüero (33) n’est autre que le gendre de la légende Maradona. Superstar du foot, il compte à son actif plus de 427 goals avec la sélection nationale et les grands clubs de l’Athletico Madrid, de Manchester City et du FC Barcelone. L’argentin a annoncé hier sa retraite suite à la découverte fortuite de troubles du rythme cardiaque.

Il y a peu, on le voyait encore baratiner en catalan qu’il fallait tous se vacciner pour sauver la démocratie. Aujourd’hui, sa carrière est finie à cause de Pfizer.

Ce n’est malheureusement pas le seul et c’est en fait un déluge d’athlètes qui s’effondrent curieusement depuis des mois. Le cas le plus choquant en Europe a été celui de Christian Eriksen (29) qui s’est écrasé inconscient sur l’herbe du terrain. A moitié mort, il dut son salut à ses camarades qui ont su le réanimer à temps. La scène était tellement choquante que l’ensemble du stade était en larmes, comprenant que quelque chose de grave s’était passé.

La semaine passée, c’est le défenseur de Manchester United Victor Lindelöf qui a dû être exfiltré du terrain alors qu’il était à deux doigts de passer l’arme à gauche. A Naples, le milieu de terrain polonais Zielinski a dû abandonner le match à cause de douleurs thoraciques qui le laissaient sans respiration.

En Suisse, c’est Michaël Perrier qui a été contraint de prendre sa retraite à l’âge avancé de 33 ans. En nouvelle Zélande, c’est la star du rugby Taniela Moa (36) qui est tombé raide mort sur le gazon. Aux États-Unis, c’est un basketteur de 21 ans, Keyontae Johnson, qui s’est récemment éclaté inconscient sur le parquet ciré de son université.

Depuis le début de la campagne vaccinale, ce sont plus de 326 athlètes qui ont fait un infarctus et 183 en sont morts. Auparavant, ça arrivait une fois par décennie.

La version officielle est pourtant claire, ça ne peut pas être lié à la thérapie génique expérimentale car elle est parfaite. Cependant, on est en droit de se demander pourquoi des athlètes qui passent leur vie à la médecine du sport sont d’un coup victimes de troubles cardiaques qui n’auraient jamais été diagnostiqués en 10 ans de carrière. Les cardiologues de plateau télé sont formels, c’est la faute aux joueurs qui auraient abusé de tabac dans leur jeunesse.

Toujours est-il que les sportifs sont suspicieux. Voir un camarade mourant est quelque chose de profondément marquant, et c’est ainsi que certains entraineurs et joueurs allemands ont été coincés avec des faux pass. Ils ont dû estimer que terminer leur carrière dans les geôles du régime était moins grave que de crever publiquement devant 80.000 supporters, et franchement on ne va pas leur en vouloir. Après tout, on comprend mal qu’un jeune homme de 25 ans soit forcé à se faire injecter des trucs bizarres par les khmers blancs du gouvernement.

Ce qui devrait nous inquiéter, au-delà du fait que des champions tombent comme des mouches, c’est que gagner des millions ne vous protège pas du Great Reset. Riches et pauvres termineront ligotés par les brigades vaccinales des psychopathes au pouvoir.

Rappelons que les « vaccins » sont encore en phase expérimentale jusqu’en 2023 et que les cas de myocardites et de péricardites sont désormais bien documentés, même dans la presse d’état.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :