Vincent Lambert a été au cœur d’une affaire judiciaire passionnée en 2010, liée au débat sur l’euthanasie en France. Plongé dans le coma, à la suite d’un accident de la route, il a été la victime totémique d’une tentative de banalisation de l’euthanasie. En avril 2013, l’équipe médicale, après avoir consulté sa femme, mais sans l’avis de ses parents, frères et sœurs, décidait de le laisser mourir de soif et de faim.

Le tribunal administratif de Châlons-en-Champagne, constatant l’absence de consultation de la famille, avait pu annuler la décision. Mais, en septembre 2013, le CHU obtenait un nouvel arrêt des soins. L’équipe médicale, la femme de Vincent Lambert, son neveu et six de ses huit frères et sœurs souhaitaient l’arrêt des soins contre l’avis des parents de Vincent et de deux de ses frères et sœurs.

La Cour européenne des droits de l’homme approuvait, bien entendu, la cessation des soins, comme étant « conforme » à l’article 2 de la convention européenne des droits de l’homme…

Le 9 octobre 2015, la justice administrative rejetait finalement la demande d’arrêt des traitements, estimant que seul son médecin traitant pouvait prendre cette décision.

Aujourd’hui, malgré 31 jours sans alimentation en avril et mai 2013, Vincent Lambert est toujours en vie, il s’accroche. Malgré le manque de soin prolongé, Vincent Lambert a tout de même trouvé la force de tenter quatre fois de parler à ses parents, et encore une fois devant deux aide-soignantes, qui en ont été impressionnées. Il est peut-être temps d’aider ce garçon qui veut manifestement vivre.

Vincent Lambert ne reçoit, malheureusement, toujours pas la rééducation à l’alimentation par la bouche dont il a besoin, ni les soins de kinésithérapie ou la mise au fauteuil. Vincent est toujours prisonnier de sa chambre et de son lit, alors qu’il pourrait parfaitement en sortir pour être transféré vers un établissement spécialisé.

1700 patients sont dans la situation de Vincent Lambert en ce moment en France. Il est un espoir pour eux.

Source : http://www.jesoutiensvincent.com/

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

28 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

MPI vous conseille cette revue :

%d blogueurs aiment cette page :