Hier soir une partie de la manifestation de “Nuit debout” autorisée malgré l’état d’urgence, a quitté la place de la République suite à l’intervention télévisée de François Hollande, pour se diriger vers les Xe et XIXe arrondissements, où elle a pu casser et piller à son aise. Ainsi qu’en témoignait sur BFMTV aujourd’hui un concessionnaire automobile dont le commerce a été ravagé: “qu’est-ce que ça aurait été s’il n’y avait pas eu d’état d’urgence?” Ils étaient en foule ainsi que le montre la prise d’assaut d’un des Supermùarché Franprix.

Et surtout pas d’amalgame! Tenus à bout de bras par les gros médias (donc de gauche!), “Nuit debout” a surtout pour résultat de mettre Paris à sac, sans que les forces de police n’interviennent alors que l’Etat nous impose par ailleurs un état d’urgence au nom duquel le général Piquemal a été arrêté parce qu’il avait osé prendre la parole dans une manifestation pacifique qui avait le tort de dénoncer l’immigration/invasion. Il est vrai que “Nuit debout” est un mouvement gauchiste, inspiré de Podemos en Espagne, qui espère sauver la gauche du fiasco. Donc pas de poursuites contre les amis du système, même quand ils cassent les outils de travail des honnêtes gens. Par contre, ces casseurs pilleurs ont été gentiment détournés de l’Elysée, où ils comptaient se rendre, loin des centres du pouvoir où il leur a été laissé tout loisir de saccager et de piller ainsi que le montrent les vidéos.

A 4″29′ dans la vidéo ci-dessus, prise d’assaut du supermarché Franprix qui a été pillé, mais la police estime que cela n’est rien: 

« Il n’y a pas de notion de dégradation. Il s’agit simplement de vols », ajoute cette source policière interrogée par Metronews.

Les propriétaires apprécieront au moment de payer leurs nombreuses et diverses taxes! Mais pas d’amalgame!

Le cortège composé d’environ 300 personnes selon la police – a brisé plusieurs vitrines, abribus ou encore véhicules Autolib sur leur passage :

Selon le Hufftington Post: “Tout le monde déteste la police!”, “la rue elle est à nous!”, criaient des manifestants, défiant la police. Certains manifestants ont jeté des pavés, d’autres récupéré dans les poubelles des bouteilles en verre et autres projectiles. Peu avant 23h, ils étaient vers la mairie du 19e, où la police leur intimait l’ordre de se disperser. (Source)

Le Figaro précise: 

Des forces de police ont été déployées en nombre et les manifestants se sont dispersés par petits groupes. La police a ensuite indiqué avoir procédé à divers contrôles d’identité. 

Donc, aucune arrestation, les copains de gauche peuvent tout se permettre, sauf menacer le Président de la République, bien sûr! l’état d’urgence ne les concerne pas du tout, les bobos sont au-dessus des lois, il ne faudrait tout-de-même pas les confondre avec de vulgaires “sans-dents”. Les commerçants qui ont subi les pillages et la casse de ces gentils manifestants – quand on est de gauche on est forcément gentil-, ne seront pas dispensés pour autant de régler leurs différents impôts et taxes.

Mais qu’on se rassure, aujourd’hui Cazeneuve a donné de la voix, désormais, la police sévira!

Ce n’est pas en ménageant quelques centaines de copains d’extrême gauche, après avoir matraqué et gazé les centaines de milliers d’opposants à l’union Gay, que François Hollande va faire remonter sa côte de sympathie.

Emilie Defresne

emiliedefresne@medias-presse.info

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Les vaccins en question

Le livre choc de la biologiste Pamela Acker et préfacé par l’ancienne directrice de l’INSERM et spécialiste des ARN messagers Alexandra Henrion-CAUDE.

Ce livre a été un énorme succès outre Atlantique. Aidez-nous à la diffuser !!!

%d blogueurs aiment cette page :