Les Démocrates américains, le parti de l’actuel président des Etats-Unis, sont les meilleurs collaborateurs, Biden en tête, de la culture de mort et de la destruction des liens familiaux qui s’en suit.

Vendredi, le gouverneur de l’Illinois, J.B. Pritzker, a signé un projet de loi abrogeant la loi sur la notification parentale de 1995, qui obligeait les médecins à informer les parents d’une mineure enceinte dans les 48 heures précédant une procédure d’avortement.

« Alors que les droits reproductifs sont attaqués dans toute la nation, l’Illinois s’impose une fois de plus comme un leader en matière d’accès aux services de santé », a déclaré, fier de lui, M. Pritzker après avoir signé cette nouvelle loi controversée. « Cette abrogation était essentielle, car ce sont les mineures enceintes les plus vulnérables qui étaient punies par cette loi : les victimes de viols et de violences physiques dans des foyers peu sûrs. »

« Le projet de loi, explique Fox News, crée également le Groupe de travail consultatif sur la santé et la sécurité des jeunes, qui identifie les lois et les politiques qui ont un impact sur les parents et les jeunes enceintes de moins de 18 ans. Ce groupe se concentrera sur la sécurité reproductive des filles enceintes et des jeunes parents ainsi que sur la prévention de la traite des êtres humains, a déclaré le bureau du gouverneur. »

Le gouverneur Pritzker a déclaré qu’il nommerait quatre membres, dont deux auront moins de 18 ans, au groupe consultatif. Le groupe présentera un rapport et des recommandations d’ici le 1er juillet 2023.

« L’accès aux soins de santé sexuelle et reproductive dès le plus jeune âge est crucial », a déclaré la sénatrice de l’État Melinda Bush (D-Grayslake) :

« En fournissant des ressources et une éducation, nous donnons aux jeunes filles des informations vitales pour permettre la liberté d’expression et l’autonomie corporelle. La signature du projet de loi House 370 indique aux jeunes femmes que nous leur accordons la priorité aujourd’hui et pour les générations à venir. » 

D’un autre côté, les partisans de la loi sur la notification parentale disent que prévenir un parent ou tuteur 48 heures à l’avance implique uniquement une notification, et non un consentement. Selon le Guttmacher Institute, sur 38 États exigeant l’implication des parents dans la décision d’avortement d’une mineure, 21 exigent le consentement des parents, et dans trois d’entre eux, les deux parents doivent donner leur consentement.

« C’est la relation humaine la plus fondamentale que nous connaissions et c’est un lien précieux pour toute une vie, surtout au moment le plus critique pendant les années de formation d’une jeune fille, d’une mineure… », a déclaré la sénatrice républicaine Jil Tracy de Quincy :

« Nous avons suffisamment de problèmes dans l’État sans créer plus de fossés entre les enfants et leurs parents. »

Dans certains Etats des Etats-Unis, parmi ceux gouvernés par des Démocrates, la citadelle familiale est toujours plus attaquée, démantelée, déconstruite, pour laisser la place à des jeunes individus isolés, proie facile aux mains d’un étatisme arc-en-ciel, aux contours communiste.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :