Le délai de construction ou de rénovation des infrastructures sportives étant ce qu’il est, Il faut prévoir plusieurs années à l’avance le nom du pays hôte d’une compétition mondiale ou continentale. On sait ainsi les attributions des Jeux Olympiques d’été jusqu’en 2028 (Tokyo en 2020, Paris en 2024, Los Angeles en 2028), d’hiver jusqu’en 2022 (Pékin) et des coupes du monde de football jusqu’en 2026 (Qatar en 2022, Canada-Etats-Unis-Mexique en 2026). L’Euro de football 2020 a été attribué au continent tout entier.

Pour l’édition 2024, deux pays étaient en lice : l’Allemagne et la Turquie. Les 20 dirigeants de l’UEFA votèrent en leur âme et conscience, à l’exception du vice-président Reinhard Grindel et du délégué Servet Yardımcı, exclus du vote car respectivement Allemand et Turc et du délégué suédois Lars-Christer Olsson, absent du vote pour cause de maladie. Les 17 restant étaient donc le Président de l’UEFA, le Slovène Aleksander Čeferin, les vice-présidents Fernando Gomes (Portugal), Karl-Erik Nilsson (Suède), Michele Uva (Italie), David Gill (Angleterre) et Grigoriy Surkis (Ukraine) et les délégués Michael van Praag (Pays-Bas), Ivan Gazidis (Angleterre), Zbigniew Boniek (Pologne), John Delaney (Irlande) Borislaw Mihaylow (Bulgarie), Florence Hardouin (France), Davor Šuker (Croatie),  Juan Luis Larrea Sarobe (Espagne), Sándor Csányi (Hongrie), Peter Gilliéron (Suisse) et Andrea Agnelli (Italie).

Le résultat fut sans appel : 12 voix pour l’Allemagne, 4 pour la Turquie et 1 abstention. C’est le 3e revers pour la Turquie après celui de l’attribution de l’Euro 2016 où elle ne perdit que d’une voix (14 contre 13) face à la France. Et celui de 2012 où, avec 6 voix, la Turquie ne passa même pas le stade des pré-barrages. C’est la seconde fois que l’Allemagne organise l’Euro après 1988 (organisée alors par la RFA) où elle fut battue en demi-finale par les Pays-Bas. Cependant, l’Allemagne a remporté deux fois l’Euro en tant que RFA : celui de 1972 en Belgique (victoire en finale contre l’URSS 3-0) et celui de 1980 en Italie (victoire en finale contre la Belgique 2-1).

Outre le fait que la Mannschaft va plutôt mal en ce moment, rares sont les pays organisateurs qui ont remportés l’Euro. En 15 compétitions, seules l’Espagne (1964), l’Italie (1968) et la France (1984) ont gagnées chez eux, le Portugal (2004) et la France (2016) trébuchant sur la dernière marche face respectivement à la Grèce et au Portugal. L’Allemagne est par ailleurs le pays qui a disputé le plus d’Euro, à savoir 12, en fait toutes les éditions à partir de 1972 (la RFA ne participa pas aux éliminatoires de 1960 et 1964 et la RDA fut éliminée en qualifications par le Portugal (1960) et la Hongrie (1964) et en 1968, la RFA fut éliminée en qualifications par la Yougoslavie et la RDA par la Hongrie).

Les stades qui accueilleront les 24 équipes qualifiées sont les suivants :

Olympiastadion de Berlin (construit pour les JO de 1936) où évolue le Herta Berlin.

Allianz Arena de Munich (construit pour les JO de 1972) où évolue le Bayern de Munich. Notons que ce stade fait partie de ceux sélectionnés pour l’Euro 2020, où il accueillera 3 rencontres du groupe F et un match des quarts de finale.

Westfalenstadion de Dortmund (construit pour le Mondial de 1974) où évolue le Borussia Dortmund.

Arena AufSchalke de Gelsenkirchen où évolue le Schalke 04.

Mercedes-Benz Arena de Stuttgart (construit pour les JO de Berlin sous le nom d’Adolf-Hitler-Kampfbahn) où évolue le VfB Stuttgart.

Merkur Spiel-Arena de Düsseldorf (construit pour le Mondial de 2006) où évolue le Bayer Leverkusen.

Müngersdorfer Stadion de Cologne (construit en 1923) où évolue le FC Cologne.

Red Bull Arena de Leipzig (construit en 1956 sous la RDA communiste et nommé alors Zentralstadion) où évolue le Red Bull Leipzig.

Waldstadion de Francfort (totalement reconstruit pour le Mondial de 1974) où évolue l’Eintracht Francfort.

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

Les commentaires sont fermés

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !