Ce jeudi, Nicolas Dupont-Aignan réunissait la presse pour présenter la liste des “Amoureux de la France” aux élections européennes du mois de mai.

Et là, surprise : point de Jean-Frédéric Poisson, prévu initialement en cinquième place, ni d’autre candidat du PCD !

Un coup de Jarnac qui confirme ce que nous avions déjà écrit : Dupont-Aignan, formé par les Young Leaders, préfère s’entourer de son lieutenant Jean-Philippe Tanguy, militant LGBT, et de Marie-Jo Zimmerman, qui a justifié avoir rejoint Dupont-Aignan au nom du “droit à l’avortement”…

Nicolas Dupont-Aignan avait déjà perdu une partie de ses troupes en écartant Emmanuelle Gave sous un prétexte fallacieux (des déclarations de jeunesse trop politiquement incorrectes aux yeux de la police de la pensée). En trahissant Jean-Frédéric Poisson et en reniant ses engagements avec le PCD, Nicolas Dupont-Aignan crée le malaise chez ses partisans. D’autant que la constitution de la liste s’avère particulièrement laborieuse. Et alors que les sondages sont en berne pour la liste des Amoureux de la France qui n’est plus certaine d’atteindre les 5 % des voix, seuil fatidique pour avoir un premier élu.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
%d blogueurs aiment cette page :