En vue des futures élections européennes de 2019, Marine Le Pen a proposé, jeudi dernier, à son ancien allier au second tour des Présidentielles, Nicolas Dupont-Aignan, de mener une liste commune en figurant en dernière et avant-dernière positions.

Le président de Debout la France a rejeté cette main tendue en encourageant la présidente du Rassemblement National « à clarifier » son programme pour obtenir cet accord : « Ce week-end, j’ai dit non à Marine Le Pen car je pense qu’elle mettait la charrue avant les bœufs. Que d’abord chaque parti politique prépare un projet et que Marine Le Pen clarifie le sien », a-t-il déclaré « Pour qu’il y ait accord, il faut une clarté des projets. Tant que le nouveau Rassemblement national n’aura pas clarifié son projet, ne me demandez pas de dire oui à un accord ».

Marine Le Pen a réagi à ce refus sur RTL au cours du Grand Jury en affirmant que ce n’était « pas très grave si Nicolas Dupont-Aignan, malgré les discours sur le rassemblement qu’il fait en toutes circonstances, malgré le fait qu’il exprime toujours que c’est l’intérêt supérieur du pays qui était à la base de son action, souhaite partir seul ». « Nous rassemblons, nous, encore une fois, des gens qui viendront de l’ancienne droite ou de l’ancienne gauche », a-t-elle ajouté.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Colloque sur Saint Joseph

Plus de 9h de conférences pour seulement 5.00 € ! Pourquoi s’en priver ?

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :