Voici un dessin sur la mise à mort de Vincent.
Les mots me manquent…

“Euthanasie par la soif”, ce monde est décidément barbare.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Ce ne fut pas une euthanasie (bonne mort au sens littéral) mais une
    EXECUTION CAPITALE d’une cruauté inconnue dans les pays qui pratiquent la peine de mort.

  2. Cadoudal says:

    on va installer des cocotiers dans les cours des hôpitaux ;

    les malades qui tomberont seront dispensés par le bon docteur Sanchez
    d’ avoir à porter le poids d’une existence trop pénible et vaine

    une existence qui les afflige, eux, leurs proches et les finances de l’ AP

  3. un sacrifice riruel les sataniques un assassinat

  4. Sancenay says:

    Qui se dévoue pour aller extirper à ce vieil hibou tombé du nid , Attali, des ” “directives anticipées” , suaves , comme il les aime.La version “Clayes ” ( l’économiste du dispositif, celui qui rend la mort rentable ) de la loi Léonetti ne précise pas encore l’âge recommandé. Il y aura sans doute une version, une version 3 pour ce faire.
    Mais en attendant on pourrait suggérer que l’âge requis soit celui du vieil hibou mortifère , soit précisément 76 ans à la Toussaint . Une date miséricordieuse tout de même pour ce funeste mécréant, non ?