Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, est venu s’expliquer au Parlement Européen sur  l’affaire Cambridge Analytica ainsi que sur la gestion des données des utilisateurs du réseau social. Il a réitéré les promesses faites devant le Congrès américain, tout en évoquant en guise de bonne foi des investissements plus importants en Europe. Avant de partir un peu précipitamment, sans répondre à tous.

“Nous n’avons pas adopté une vision suffisamment large de notre responsabilité”, a plusieurs fois répété Zuckerberg tout en assurant que Facebook sera plus attentif aux « fausses nouvelles ». Fausses nouvelles décrétées telles par la pensée unique qui gouverne Facebook…

Cette censure active a fait réagir tant le parlementaire britannique Nigel Farage, pro-Brexit, euro-sceptique, que Nicolas Bay, député européen du FN. Farage a rappelé que Facebook a permis à son mouvement et à ses idées de gagner en influence et donc de “contourner les médias traditionnels”. Il a cependant montré son inquiétude pour la liberté d’expression et a dénoncé une discrimination dans l’algorithme de la plateforme envers les mouvements identitaires ou euro-sceptiques : « Qui décide ? Qui sont les gens qui fact-checkent ? Pourquoi n’y a-t-il pas plus de transparence durant le processus de sélection des informations ? » , a-t-il demandé au patron de Facebook. Et de s’interroger si une charte protégeant la liberté d’expression sur Internet et les réseaux sociaux ne serait pas nécessaire. Tandis que Bay a dénoncé une « dérive inquiétante, de nature totalitaire » en évoquant la suppression récente de la page Facebook de Génération Identitaire suite à son opération anti-migrants dans les Alpes.

« Nous sommes une plateforme pour toutes les idées. Nous permettons les débats politiques » a répondu hypocritement Zuckerberg. Débats politiques entre gens de bonne compagnie uniquement s’entend…

Facebook, c’est le nouveau gendarme de la conscience morale universelle mondialiste, immigrationniste, arc-en-ciel…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. Catholique et Français says:

    Je ne comprends toujours pas que tous les gens ou organisme (de vrai droite ou véritablement catholiques) aient un compte Facebook !!!!??

  2. balaninu20 says:

    Moi non plus ! à quoi cela sert-il ?

  3. Gauthier says:

    Remarquez , personne n’est obligé de remplir sa fiche !
    https://www.youtube.com/watch?time_continue=2&v=DIGdWsxHJlM

  4. Daniel Daflon says:

    Venez plutôt sur “Reseau libre”, un site patriotique dont le serveur est en Russie. Pour cette raison, l’espionnage mondialiste ne peut avoir nos coordonnées.

  5. Maxwell says:

    A quand un article sur MPI et sa censure ?

  6. Eric says:

    Maxwell, c’est plutôt la censure pratiquée par E&R qu’il faut dénoncer. Les administrateurs vont même jusqu’à censurer les liens vers des articles corroborant ceux publiés sur le site d’E&R par peur de la concurrence.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 35.000 € pour 2019

btn_donateCC_LG

9 % 31.850 € manquants

3150 € récoltés / 35.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 31.850 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !