Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, est venu s’expliquer au Parlement Européen sur  l’affaire Cambridge Analytica ainsi que sur la gestion des données des utilisateurs du réseau social. Il a réitéré les promesses faites devant le Congrès américain, tout en évoquant en guise de bonne foi des investissements plus importants en Europe. Avant de partir un peu précipitamment, sans répondre à tous.

« Nous n’avons pas adopté une vision suffisamment large de notre responsabilité », a plusieurs fois répété Zuckerberg tout en assurant que Facebook sera plus attentif aux « fausses nouvelles ». Fausses nouvelles décrétées telles par la pensée unique qui gouverne Facebook…

Cette censure active a fait réagir tant le parlementaire britannique Nigel Farage, pro-Brexit, euro-sceptique, que Nicolas Bay, député européen du FN. Farage a rappelé que Facebook a permis à son mouvement et à ses idées de gagner en influence et donc de « contourner les médias traditionnels ». Il a cependant montré son inquiétude pour la liberté d’expression et a dénoncé une discrimination dans l’algorithme de la plateforme envers les mouvements identitaires ou euro-sceptiques : « Qui décide ? Qui sont les gens qui fact-checkent ? Pourquoi n’y a-t-il pas plus de transparence durant le processus de sélection des informations ? » , a-t-il demandé au patron de Facebook. Et de s’interroger si une charte protégeant la liberté d’expression sur Internet et les réseaux sociaux ne serait pas nécessaire. Tandis que Bay a dénoncé une « dérive inquiétante, de nature totalitaire » en évoquant la suppression récente de la page Facebook de Génération Identitaire suite à son opération anti-migrants dans les Alpes.

« Nous sommes une plateforme pour toutes les idées. Nous permettons les débats politiques » a répondu hypocritement Zuckerberg. Débats politiques entre gens de bonne compagnie uniquement s’entend…

Facebook, c’est le nouveau gendarme de la conscience morale universelle mondialiste, immigrationniste, arc-en-ciel…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :