Comme nous vous l’avions déjà signalé, Médias Presse Info avait reçu dimanche une notification de Facebook nous signalant que nous ne pouvions plus publier ou commenter sur le réseau social durant 24 heures. Cette sanction nous était infligée pour avoir relayé un entretien vidéo avec le Professeur Christian Perronne, spécialiste des maladies infectieuses. Précisons que le Professeur Perronne répondait aux questions de RMC et non d’un obscur site qualifié de “complotiste”.

Or, lundi en fin de journée, le délai des 24 heures de censure passé, à peine avions-nous publier de nouveaux articles sur Facebook que nous recevions une nouvelle notification de Facebook nous bâillonnant cette fois pour sept jours. Et toujours pour la même vidéo du Professeur Perronne !

Un message explicatif concernant les “standards en matière de désinformation” utilisés par Facebook fait bien comprendre que seule le discours officiel de l’Organisation Mondial de la Santé (OMS) – dont Bill Gates est le principal financier privé, rappelons-le – est admis par le réseau social au sujet du coronavirus (Covid 19).

Il est écrit que “dissuader de suivre un traitement médical” est prohibé par les critères de Facebook. Mettre en garde contre le vaccin de Big Pharma deviendrait donc interdit ?

Nous cherchons à en savoir plus et tombons sur cette explication.

Trouvant étrange d’être frappé d’une “double peine” pour un même article – fut-ce une vidéo dérangeante du Professeur Perronne -, nous cherchons comment contester cette censure de Facebook. Mais s’affiche alors une nouvelle notification qui nous dit :

“En principe, nous donnons la possibilité de demander un examen, puis un réexamen en cas d’erreur de notre part.

En raison de d’épidémie de coronavirus (COVID-19), il y a actuellement moins d’examinateurs disponibles. Nous nous efforçons de donner la priorité aux contenus qui présentent le plus grand risque de préjudice.

Il est donc possible que nous ne puissions pas effectuer de réexamen. Toutefois, vos retours nous aident à nous améliorer.

Merci de votre compréhension.”

Ce qui signifie de façon polie que nous pouvons aller voir ailleurs pour notre réclamation…

Certains lecteurs se demandent pourquoi nous nous obstinons à rester sur Facebook malgré la censure qui s’y développe. La réponse est toute simple : nous atteignons par ce réseau des lecteurs que nous n’atteignons pas autrement. Notre but n’étant pas de limiter la diffusion de nos informations à un réseau de convaincus mais d’étendre notre influence le plus largement possible, nous devons utiliser tous les relais que la Providence nous permet de trouver.

Ce qui n’empêche pas de chercher d’autres moyens d’atteindre de nouveaux lecteurs et spectateurs.

Mais cela dépend en grande partie de vous. Ainsi, durant les sept jours où nous serons absents de Facebook, il est absolument nécessaire que nos lecteurs redoublent de volonté et partagent le plus largement possible nos articles du jour à leur entourage, que ce soit par mail, ou sur les réseaux sociaux sur lesquels vous êtes présents (Twitter, Facebook, VK, etc). Vous pouvez ainsi nous aider efficacement à contourner la censure infligée par Facebook.

Par ailleurs, nous avons véritablement besoin de votre aide financière. Ainsi, chaque semaine, nous adressons par mail nos mises à jour à près de 160.000 personnes. Ce type d’envoi nécessite de passer par des outils payants qui nous coûtent plus de 10.000 euros par an. Et ce n’est là qu’une des dépenses indispensables auxquelles nous devons faire face.

Hors des rentrées publicitaires, Médias Presse Info a besoin de trouver auprès des donateurs un budget minimum de cinquante mille euros pour l’année 2020. Nous entamons le deuxième semestre de cette année 2020 et il nous reste à trouver de toute urgence trente mille euros !

Aidez-nous à éveiller les consciences et répandre la Vérité dans un monde de mensonges.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires