La crise autour de l’agence de presse Fact and Furious a mis au jour les dessous de l’économie du fact checking par les médias de grand chemin – et notamment les façons dont ils s’organisent pour contrer les idées qui leurs sont opposées, sous couvert de lutter contre la désinformation.

Entre autres, pour les élections 2022, l’AFP – qui reçoit une partie de son budget de l’Etat – avait mis en place une coalition de médias et d’influenceurs pour « lutter contre la désinformation« , autrement dit les idées et les informations qui auraient pu déranger un certain candidat réélu. Cette contribution de l’Etat a fortement augmenté en 2019 et 2020.

« Au 8 mars, 23 médias ont rejoint la coalition et débuté leurs travaux : 20 Minutes, AFP, Arte, BFMTV, Euronews, Fact & Furious, FactoScope, France24, Konbini, LCI, M6, Mediacités, Phosphore, Rue89 Bordeaux, Rue89 Strasbourg, RFI, Radio France Maghreb 2, RMC, RTL, TF1, TV5 Monde, Mon Quotidien et l’ACTU ». 

L’on remarquera l’expression des « travaux ». Heureusement qu’ils n’ont pas planché !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :