France2 pris en flagrant délit de Fake News ? Dans un passage du JT de 20h du 10 août dernier, Valérie Astruc affirmait que Vladimir Poutine avait pratiqué la «chasse au tigre», alors qu’il participait en réalité à un programme national de préservation du tigre de Sibérie.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

6 commentaires

  1. Etienne says:

    Qui leur a dit : mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ?

  2. Mais voyons, la journaliste voit (et nous aussi ) un magnifique tigre couché sur le coté. Sans information sur la photo, elle peut estimer qu’il est mort, un trophée de chasse.
    On peut bien voir ce que l’on veut sur une photo ! Il y a bien une
    sorte de fusil dans les mains d’un homme ?

    • DISTLER ALAIN says:

      Quand il s’agit de POUTINE, inutile de vérifier n’est-ce-pas. Tout le monde sait dans les médias occidentaux qu’il s’agit d’un dangereux individu….La dictature peut revêtir plusieurs formes, y compris celle de la pensée (qui devient de plus en plus unique !)

    • Patrick Brun says:

      Votre naïveté est touchante. Il s’agit d’un fusil tirant des seringues hypodermiques destinées à endormir le tigre. En réalité et c’est beaucoup plus grave, il s’agit d’un faux, d’une manipulation honteuse de désinformation (une coutume sur F 2). Cette photo est ancienne la vraie photo montre le même tigre sur laquelle on peut voir côte à côte un technicien posant un collier émetteur blanc et Mr. Poutine. Il s’agit donc en plus d’une photo truquée. Cela implique directement, au delà de la “journaliste?” la rédaction toute entière et les dirigeants de cette chaîne publique de la honte. Honte qui retombe sur notre nation et son peuple. Il parait que les russes se sont beaucoup amusés…..de nous……………….!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  3. Bien sur, Eve, mais cette Valérie Astruc ne se déclare-t-elle pas journaliste ?
    Une journaliste intègre et honnête, plutôt que de fabuler à partir d’une photo en cherchant à lui faire dire quelque chose de conforme au politiquement correct, se renseignerait, chercherait des sources sûres. Mais là, il n’en est pas question : il faut bien dénigrer Poutine, comme le demandent les commanditaires.

  4. Alexandre Sanguedolce says:

    De vrais pros de la (des)in formation