civitasAlors que s’est déroulé hier à Paris le traditionnel défilé en hommage à sainte Jeanne d’Arc, organisé par l’Institut Civitas, on aura noté la présence de Farida Belghoul, présidente des Journées de Retrait de l’Ecole (JRE), cette organisation qui milite activement contre l’idéologie du genre depuis plusieurs mois. Cette présence de Farida Belghoul pouvait apparaître comme un simple procédé de courtoisie à l’égard de Civitas, qui soutient les JRE depuis le début. Néanmoins, le communiqué publié par Madame Belghoul avant le défilé invite à trouver une autre interprétation.

   Car il convient de se souvenir que Madame Belghoul, et elle n’en fait pas mystère, est de confession musulmane, ainsi que plusieurs cadres et de nombreux sympathisants de l’organisation dynamique qu’elle dirige. Or le communiqué de presse de la présidente des JRE appelait explicitement à « sauver les principes de la France chrétienne », sauvetage qui va de pair avec celui de « la pudeur et l’intégrité » des enfants, engagé par la lutte contre l’idéologie du genre.

   Qu’une musulmane ait appelé à sauver les principes de la France chrétienne et participe dans ce but à une marche en hommage à sainte Jeanne d’Arc et Saint Louis, voilà qui surprendra tous les observateurs. Notons d’ailleurs que le communiqué faisait bien mention des titres de « saint » et « sainte » auxquels ont droit ces deux héros de l’histoire de France canonisés par l’Eglise.

   Résumons donc : reconnaissant la sainteté de la Pucelle et du roi Louis IX, Madame Belghoul appelait à leur rendre hommage afin que soit sauvés, par leur intercession, les principes de la France chrétienne, sans lesquels il n’est pas question de lutter efficacement contre l’idéologie du genre. Tel fut bien en effet le sens de la marche de Civitas à laquelle s’est associée hier Madame Belghoul au nom des JRE.

   Mais ce n’est pas tout. Souvenons-nous que Saint Louis fut un roi croisé, ainsi que plusieurs de ses ancêtres. Luttant pour défendre le Saint Sépulcre, le roi de France fut un ennemi de l’Islam que son âme de Foi ne pouvait qu’exécrer, exécration qui alla de pair, chez ce saint, avec une exquise Charité envers les musulmans. Un peu moins de 800 ans après Damiette, Mansourah, Fariskur et Tunis, une musulmane a donc rendu hommage au roi croisé dans sa propre capitale, où furent conçus les plans des deux guerres de Saint Louis contre l’Islam.

   En tout état de cause, la présence de Madame Belghoul à l’hommage national de dimanche a constitué un événement historique auquel nous ne voyons aucun précédent en France, et certainement pas dans les rencontres interreligieuses organisées depuis quarante ans par le clergé français. Car a-t-on jamais vu des responsables musulmans s’associer à une cérémonie de vénération des saints catholiques ? Sans doute faut-il voir ici le triomphe de la stratégie d’une affirmation haute et souriante de la Foi contre la stratégie délétère de l’enfouissement.

   Qu’on nous permette désormais d’adresser cette prière à Farida Belghoul et à tous les musulmans sympathisants et membres des JRE qui ont entendu son appel : « Vous vous êtes inclinée dimanche, Madame, devant Saint Louis, ce roi qui mit le Christ au centre de sa vie privée et de son action politique, au point de devenir l’exemple et le modèle des chefs d’Etat ; vous avez vénéré sainte Jeanne d’Arc, cette vierge forte animée par la Foi chrétienne qui proclama le Christ vrai Roi de France, et le roi capétien son Lieutenant ; vous avez appelé la France et les Français à retrouver les principes de la France chrétienne, c’est-à-dire à se souvenir que la France est née du baptême de son premier roi Clovis, et d’une alliance conclue avec le Christ et son Eglise ; c’est toujours le Christ en un mot, vrai Dieu et vrai Homme, que vous avez servi, quoique sans le vouloir probablement. Ne suffit-il pas désormais de pousser jusqu’au bout la logique de votre acte, de rendre au Maître l’hommage que vous avez rendu aux serviteurs, d’adorez, en vénérant les saints de France, le Principe divin de toute Sainteté qui est le Christ ? Puisse-t-Il vous mener sur cette voie ! »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

YouTube supprime définitivement la chaine de MPI – Aidez-nous !

Le 6 octobre 2021, Youtube nous a envoyé un email pour nous signifier la fermeture de notre chaine Youtube.

Voici des donc des milliers de vidéos, des centaines d’heures de films qui disparaissent, sans compter la disparition de nos dizaines de milliers d’abonnés que nous avions.

Cette censure intervient également après la fermeture de notre page Facebook et notre déréférencement par Google. Mais ces attaques ne seront pas les dernières.

Nous avons également reçu un email de Google nous indiquant que les recettes publicitaires cesseraient à coompter du mois de décembre pour tout site mettant en doute le changement climatique…

Ils nous faut donc développer d’autres outils, d’autres façons d’atteindre nos lecteurs. Et ce sont des investissements lourds.

Aidez-nous, nous avons besoin de vous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

%d blogueurs aiment cette page :