“Il n’y a rien qui permette de prouver quoi que ce soit. Je classe l’affaire sans suite”. Cette déclaration assez sèche est de Yvon Calvet, procureur de Béziers,  lequel avait ouvert une enquête préliminaire pour “tenue illégale de fichiers en raison de l’origine ethnique”.

La polémique était partie des propos de Robert Ménard, le maire de Béziers, tenus le 7 mai 2015 à la télévision :

« Dans ma ville, [à Béziers dont il est maire ndlr], dit-il, il y a 64% des enfants qui sont de confession musulmane, avec des parents qui parlent très mal le français ou pas du tout ».

Il y a deux mois, lors de l’agitation médiatique autour de cette affaire, le Collectif contre le racisme et l’islamophobie (CRI) avait saisi le tribunal administratif de Montpellier, réclamant les fichiers soit disant tenus par la mairie de Béziers à la demande de son maire Robert Ménard. Le tribunal avait rejeté la requête de l’association d’une façon cinglante, estimant que «l’existence sous forme matérielle ou informatique de fichiers recensant spécifiquement les élèves de confession musulmane inscrits dans les écoles publiques n’était pas démontrée (…) Il en a tiré la conclusion qu’il ne pouvait être ordonné à la commune de cesser d’élaborer de tels fichiers ou d’en remettre les supports matériels ou informatiques existants.»

C’est donc une deuxième défaite pour les associations de gauche et les ligues de vertu “anti-raciste”.

Quant à Robert Ménard il n’a pas caché sa satisfaction :

“Je suis vraiment satisfait. C’est la fin d’une polémique bidon. Il n’y avait rien d’illégal à dire cela, le bon sens a triomphé. Dire ce qui est me semble être le métier du maire. Il n’y avait rien de rien dans ce dossier. C’est un camouflet pour Taubira, Valls et le président !”

A quand les excuses et la condamnation pour diffamation de tout ceux qui ont insulté le Maire de Béziers, comme par exemple Manuel Valls qui avait twitté “Honte au Maire de Béziers.”, ou encore Bernard Cazeneuve qui s’était permis de dire qu”un tel fichage est interdit par la loi”, ou encore Jean-Christophe Cambadélis : “Monsieur Ménard ce n’est plus Reporters sans frontières, c’est raciste sans limite !”. Christiane Taubira y avait été de son couplet affirmant : “L’esprit de 1939 est de retour, les mêmes vieux démons et ces balafres faites à la République. La même lâcheté sur des enfants.”.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :