C’est l’ami Gérard qui doit être content : la mairie de Callac, en Bretagne, a plié, le projet Horizon concernant l’accueil et la prise en charge de ‘réfugiés’,  est abandonné, la pression était trop forte sur les élus, explique le maire de gauche de la petite commune bretonne.  

Le projet Horizon est porté par le Fonds de dotation Merci de la famille Cohen 

Rappel des faits : le maire Jean-Yves Rolland voulait favoriser l’installation dans sa commune de 2 200 habitants de familles de réfugiés afin, disait-il, de « revitaliser » Callac. Mais le projet de l’élu a divisé ses administrés. Le projet Horizon est ainsi né, porté par la mairie et le Fonds de dotation Merci, qui ont décidé de « rénover ou construire un village avec des personnes réfugiées et non-réfugiées ». Ce projet est une idée du Fonds de dotation Merci, créé en 2009 par la famille Cohen, anciens propriétaires de la marque de vêtements pour enfants Bonpoint. Cette famille fortunée, vivant à Paris, entendait installer, sur cette terre celtique, plus d’une centaine d’immigrés extra-européens, pour lutter disait-elle « contre la désertification » en proposant plus de 75 emplois vacants dans les domaines de l’agriculture ou du commerce alors que le taux de chômage (18%) est considérable dans la commune. Une désertification donc que Madame Cohen n’entendait pas combattre en favorisant et proposant ces 75 postes de travail à des Bretons.

Une mobilisation contre ce projet de grand remplacement victorieuse

Un tel dessein « migratoire » a mobilisé plusieurs centaines de personnes pendant tout le dernier trimestre de l’année 2022 lors de manifestations contre ce qui est à proprement parlé un grand remplacement.

Cette courageuse mobilisation a porté ses fruits. Las, le maire a annoncé ce mercredi 11 janvier 2023 l’abandon du projet Horizon : « Personnellement, j’étais pour le projet mais ce n’était plus tenable, le conseil municipal allait tomber […] J’ai pris la décision de les entendre, de les écouter », a expliqué le maire à l’AFP. « J’assume la décision d’arrêter […] À un moment, il faut trancher », ajoute Jean-Yves Rolland. « L’équipe municipale, décide de mettre fin à sa collaboration avec le Fonds de dotation Merci ! »

Merci qui ? A l’heure où l’État français a été condamné par le Haut-Commissariat pour non-respect des quotas d’accueil de réfugiés ce qui pousse le gouvernement Macron a multiplié, dans les campagnes et petites villes de France, des projets genre Horizon pour organiser l’accueil et l’installation de familles de ‘réfugiés’, une telle victoire montre que la mobilisation des Français est gagnante contre le grand remplacement. 

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La revue 83 : Franc-maçonnerie DEUXIEME PARTIE

REVUE DISPONIBLE EN PREVENTE, ENVOI LE 13 JANVIER !

Voici la suite de ce dossier fascinant sur la franc-maçonnerie, hâtez vous pour l’avoir au plus vite ! La première partie de ce dossier en vente ici.

Cliquez ici pour obtenir la REVUE 83

%d blogueurs aiment cette page :