Après un virage économiquement communiste, voici définitivement l’ancrage sociétal à l’extrême gauche, dans ce qu’il a de plus ignoble et de plus contre nature. En effet l’homosexuel de gauche, Florian Philippot, défend la campagne homosexualiste du gouvernement.

« Je respecte les sensibilités personnelles de chacun, mais une campagne de prévention est efficace si elle parle de situations vraies. Ce sont des situations qui sont réelles, qui existent et qui peuvent entraîner des risques. On parle quand même du VIH et du sida »

Vous seriez maire, vous l’interdiriez ?

« Je ne l’interdirais pas. Certains se sentent choqués, c’est leur droit le plus absolu. Moi je pense que nous sommes là face à un enjeu de santé publique et qu’il est primordial de partir de la vie réelle et non pas d’une vie fanstamée ou comme on aimerait la voir. Il suffit de prendre un iPhone, un téléviseur parfois ou internet plus sûrement pour voir des images infiniment plus choquantes que cela »

Après avoir méprisé ceux qui défendaient le mariage, voici que le numéro 2 du Front National prône l’atteinte au mœurs dans l’espace public. A ce rythme-là, il n’est pas impossible que François Fillon lui siphone l’électorat du Front. Et Marine Le Pen ne pourra pas indéfiniment ne pas choisir entre le chevênementiste et le courant incarné par sa nièce Marion Maréchal-Le Pen qui s’est elle aussi exprimée sur le sujet :

« Je pense que ces maires ont eu raison, ça ne tient pas tellement à la question de l’homosexualité, mais surtout à la façon dont sont présentés les comportements sexuels, et que ces affiches sont à la vue de tous, notamment manifestement à la sortie d’un certain nombre d’écoles.On peut se poser la question de savoir s’il est du rôle du ministère de la Santé de banaliser des comportements à risques qui ne sont pas nécessairement accessibles au discernement des enfants à travers l’expression ‘coup d’un soir’, ‘coup d’une nuit’. »

Ceci dit, n’en déplaise à Marion Maréchal-Le Pen, le problème est double : il est celui de l’homosexualité et de l’érotisme public. Les deux. Le premier aggravant le deuxième.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

26 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 40.000 € pour 2022

btn_donateCC_LG

49 % 20 280 € manquants

Il nous manque 20 280 € pour boucler 2022 !

 

MPI subit des attaques sans précédent, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup

%d blogueurs aiment cette page :