Savez-vous qui est la “compagne” de l’actuel Premier ministre britannique Boris Johnson ? Elle se nomme Carrie Symonds, est née en 1988, a été responsable de la communication du Parti conservateur… et a été autrefois la vedette d’une production théâtrale sataniste !

Le père de Carrie Symonds, Matthew Symonds, est le co-fondateur du journal The Independant. La mère de Carrie, Josephine McAffee, fut l’avocate de ce journal. Carrie a aussi un grand-père paternel, John Beavan, baron Ardwick, qui fut député européen du Parti travailliste, et une grand-mère paternelle, Anne Symonds, qui fit journaliste à la BBC.

Dès ses 21 ans, en 2009, Carrie Symonds rejoint le Parti conservateur en tant qu’attachée de presse. En 2018, elle devient la responsable de la communication du Parti conservateur avant de prendre les relations publiques du projet Oceana, ONG américaine qui dit œuvrer pour la protection des océans.

En juillet 2019, lorsque Boris Johnson devient Premier ministre britannique, il emménage officiellement au 10 Downing Street avec Carrie Symonds.

La jeune femme n’était jusque-là pas avare de photos glamour dévoilant ses charmes.

Mais c’est le Daily Mail qui, le 12 septembre 2018, dévoile une part plus occulte du passé de Carrie Symonds.

Le journal britannique livre différentes photos d’une pièce de théâtre X et sataniste qu’elle a interprétée à l’université de Warwick.

Carrie Symonds a été étudiante en art dramatique à l’Université de Warwick, de 2006 à 2009.

La production dont elle fut à l’époque la vedette était basée sur les écrits du sataniste Aleister Crowley.

Crowley (1875-1947), héritier d’un riche brasseur protestant, était un écrivain franc-maçon occultiste et sataniste. Il fut le fondateur d’une “magie sexuelle” composée de rituels sexuels sadomasochistes avec des hommes et des femmes, de sorts. Le gourou occultiste recourait aussi à l’utilisation de drogues dures, y compris la cocaïne et l’héroïne.

Pour la pièce, Miss Symonds porte une robe noire et des collants noirs déchirés avec un lourd maquillage noir enduit autour de ses yeux.

Aux côtés de Miss Symonds se trouve un étudiant à la poitrine nue avec différentes inscriptions satanistes barbouillées à l’encre noire sur la poitrine et la gorge.

Les naïfs diront qu’il s’agit d’un simple rôle, d’une performance artistique à l’époque où Carrie Symonds était étudiante.

Mais le choix de Carrie Symonds d’être la vedette d’une adaptation théâtrale d’Aleister Crowley n’est pas hasardeux.

Dans les dernières années de son existence, Crowley confie à… John Symonds le soin de rédiger sa biographie à partir de ses notes. John Symonds sera l’un des deux exécuteurs testamentaires pour l’aspect des publications d’Aleister Crowley.

Carrie Symonds semble bien être restée fidèle aux centres d’intérêt satanistes de son aïeul John Symonds.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Vaccin, ce que l'on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N'hésitez pas à vous abonner ! Un abonnement annuel à 30 € seulement !

close
Pour recevoir MPI gratuitement chaque semaine !

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Revue choc sur le vaccin : un scandale moral, médical et politique

La dernière revue de CIVITAS arrive, c’est un baton de dynamite ! Vous pouvez déjà la précommander !

La célèbre généticienne Alexandra HENRION CAUDE y donne un entretien exclusif et explosif, et le père Joseph y aborde avec rigueur et clarté le scandale moral.

Vaccin, ce que l’on vous cache

Numéro 77 de la revue de CIVITAS,

Un numéro qui contient de la dynamite !!!

N’hésitez pas à vous abonner !

Un abonnement annuel à 30 € seulement !