Peuple de France tu es aujourd’hui, encore une fois, entré en résistance et en dissidence. Il ne sert plus à rien de tenter de justifier l’illégitimité du pass-sanitaire, ceux qui n’ont aujourd’hui pas compris (ou font semblant de ne pas comprendre) dans quelle situation nous nous trouvons seront cette effective de base du système totalitaire, il s’agit maintenant d’entrer en lutte. Depuis mars 2020, la folie s’est emparée d’une bonne partie de la terre et plus particulièrement du monde occidental, pourtant quel monde pourrait se réclamer d’un héritage de la rationalité plus riche que le nôtre (Helléno-Chrétien). Car dans Aristote et dans le Christ nous possédons toutes les armes logiques et morales pour sortir de cette pseudo-crise ou je dirais même pour ne jamais y être entré (je ne parlerai pas de la dimension divine du Christ). Le problème se situe bien là, cette pseudo-crise a été préparée depuis plusieurs décennies, au niveau des élites toute personne susceptible de tenir tête au nouvel ordre mondial a été éloigné de l’échiquier politique, de par ce fait il ne reste plus qu’une élite totalement corrompue et n’ayant plus aucune notion de la réalité. Pour ce qui est des citoyens, l’abrutissement des masses est arrivé à son sommet avec les émissions de téléréalité (qui récemment s’improvisent médecin, nous conseille de nous faire vacciner pour motif principal la possibilité de sortir en boite de nuit), Cyril Hanouna qui anime le débat public et j’en passe.  Ils ont amené une partie de la population dans un monde complétement décalé de la réalité.

Avec son allocution du 12 juillet, Macron, pantin des puissance occultes, plonge la France dans une dictature démasquée.  Mais depuis 3 semaines maintenant d’irréductibles Gaulois résistent encore et toujours à l’envahisseur, les cortèges ne cessent de croître. Les médias à la botte du nouvel ordre mondial (qui au passage risque un coup de tondeuse à la future libération du pays car elle aura lieu tôt ou tard) sont obligés d’avouer amèrement cette montée en puissance, plus de 200.000 personnes dans toute la France ce samedi 31 juillet selon les chiffres officiels (Chiffres officiels qui ont montré certaines lacunes en mathématique tant sur le comptage des manifestants que sur les morts liées au covid-19 et ses multiples variants).

Mais comment-nous étonner de l’acharnement covidiste et autres dirigés, avec plus de zèle, contre la France. Celle-ci n’est pas une nation comme les autres, les élites marchandes en ont conscience, car comme disait le grand écrivain Georges Bernanos, exilé au Brésil pendant la grande guerre en 1940 : face à la défaite éclair de l’armée françaises sous l’envahisseur germain, l’écrivain nous décrit la société brésilienne effondrée, en pleurs dans les rues, pour conclure je cite “la France est la deuxième patrie de toutes honnête homme”. Ce même Bernanos qui avait senti la montée de ce danger technocratique qui nous guette avec son ouvrage “La France contre les robots”.

Une autre nation a versé de chaudes larmes pour sa deuxième patrie de cœur, il s’agit de la mienne, la Serbie. En 1999, quand l’OTAN décide de bombarder ma patrie (pour des raisons aussi fallacieuses que sont celles aujourd’hui qui tentent de justifier la pseudo crise-sanitaire) un évènement va mettre un coup de massue douloureux à tous les serbes au-delà de la destruction des infrastructures, de la diabolisation, des morts. C’est la participation de la France à ces bombardements, bien qu’étant un détail au niveau militaire avec ou sans la France, la Serbie ne pouvait que sortir vaincue, c’est dans leurs âmes qu’ont été touchés cette fois-ci les Serbes. Leur grande sœur qu’ils admirent tant lui enfonce un poignard dans le dos, la statue qui rend hommage à l’amitié Franco-Serbe en plein cœur de Belgrade (dans le parc de Kalamegdan) fut recouverte d’un drap noir pendant tout le temps des bombardements en signe de deuil.

Je cite “La France a répondu sur la planète entière le virus de la liberté, elle n’est pas une partie de la civilisation de l’esprit individuel, elle est cette civilisation dont les autres nations ne sont que des sous-traitants ou des bénéficiaires. Elle l’a été du moins et elle ne le sait que trop, elle en savoure à tout moment le prestige, mais s’empresse d’oublier la responsabilité que cela implique”. [Slobodan Despot (1)].

Dans cette crise qui prend des airs d’eschatologie biblique, comment les chrétiens du monde pourraient se battre sans la fille aînée de l’église ? Les autres nations guettent tes faits et gestes, France éternelle lève-toi.

Zoran GAJIC

(1) Slobodan Despot, né le 24 juillet 1967 à Sremska Mitrovica, est un éditeur et écrivain suisse d’origine serbe. Il est le cofondateur et le directeur des éditions Xenia à Sion.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Appuyée sur des faits indéniables, fondée par des citations autorisées donnant la parole aux juifs comme aux non-juifs et justifiée par des milliers de références, cette étude donne une synthèse de la Question juive aussi complète et précise que possible. Tous les points importants ont été traités, sans haine, sans faiblesse et sans tabou : de la crucifixion du Christ à la Synagogue de Satan, du Talmud aux droits de l’homme, des marranes aux Khazars, du trafic d’esclaves à l’usure banquière, du ghetto au sionisme, du communisme au noachisme, de la névrose suicidaire à l’hystérie médiatique, de l’espérance messianique au projet mondialiste, du culte de Mammon à l’adoration d’Israël, de la haine des non-juifs au génocide des nations…

450 pages – format 15×21 cm – prix 21 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :