Le commissaire Apostolique Fidenzio Volpi avait été nommé personnellement par le pape François pour mettre au pas – c’est à dire détruire – les franciscains de l’Immaculée, une jeune congrégation florissante accusée très officiellement de « crypto lefebvrisme ». Leur crime : être attaché à la liturgie traditionnelle et avoir émis des réserves sur le concile Vatican II.

La persécution lancée par le révolutionnaire Volpi a détruit cette oeuvre. Les Franciscains de l’Immaculée se sont vu suspendre les ordinations, fermer leurs séminaires ainsi que leurs œuvres apostoliques. Plusieurs de leurs maisons ont été fermées, le supérieur fondateur le père Stefano Maria Manelli déposé et sali, accusé notamment de détournement de fond et de biens immobiliers.

Mais ce 12 février 2015, un début de justice a été rendu : l’Organisme de Médiation du Tribunal de Rome a condamné le Père Volpi à verser 20 000 euros de dommages et intérêts aux membres de la famille du Père Stefano Manelli, fondateur des Franciscains de l’Immaculée.

Sauf qu’à ce jour, cet institut est toujours sous la coupe du tortionnaire et qu’il continue à être détruit. L’homme de main du pape François a été condamné par la justice civile, mais rien ne semble indiquer pour autant que la confiance et le soutien du pape lui ait été retirés, bien au contraire…

Les pouvoirs du père Volpi sont même étonnamment étendus : imposé à l’assemblée des évêques italiens qui s’était tenue à Assise, le commissaire apostolique Volpi avait ordonné aux évêques italiens de refuser et de le prévenir de toute demande d’incardination dans un diocèse provenant d’un membre des Franciscains de l’Immaculée. Cet ordre, visiblement voulu par le pape, a été notifié par écrit à chaque évêque par le Secrétaire général de la Conférence épiscopale italienne, Mgr Galantino !!!

S’il y avait encore des doutes quant à la bienveillance des autorités modernistes vis à vis de tout ce qui pourrait être traditionnel…

Xavier Celtillos

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

3 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :