Et le diagnostique est aisé à poser. Il suffit de lire les propos qu’a tenu le chef de l’Etat lors d’un déplacement dans une usine PSA de Trémery en Moselle.

“La reprise est là, encore fragile, mais nous devons la conforter. La consommation des ménages se redresse, les marges des entreprises s’améliorent, le moral des chefs d’entreprise remonte. Vive le turbo, vive le moteur à essence, vive la reprise de l’économie française, vive la Lorraine et vive la République.”

Puisqu’il suffit de le dire…

Le déficit public continue de se creuser, les indicateurs du chômage sont toujours orientés à la hausse et l’immobilier reste à des niveaux d’activité historiquement bas. Mais puisqu’on vous dit que la reprise est là !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A commander sur MCP

Pierre Hillard a ici voulu cibler un autre angle d’attaque permettant d’intégrer, sur le temps long, la trame profonde — politique, économique, monétaire, géopolitique et spirituelle — expliquant les rivalités entre factions oligarchiques. Ces dernières sont en dépit de cela animées par un idéal commun : l’émergence d’une gouvernance mondiale et l’instauration d’une monnaie planétaire dématérialisée, le tout en lien avec une spiritualité bien définie.

Les volontés d’instaurer une sorte de Directoire mondial passent par une harmonisation des intérêts matériels planétaires de diverses factions oligarchiques, l’ensemble reposant sur une spiritualité globale selon les canons propres à l’idéal du mondialisme.

Cet ouvrage permettra au lecteur de comprendre, à partir d’un socle d’informations dûment référencées, le monde dans lequel il vit, mais aussi de mieux appréhender celui qui nous attend.

773 pages – 34.90 €

A commander sur MEDIAS CULTURE ET PATRIMOINE.

%d blogueurs aiment cette page :