L’ancien président François Hollande cherche une reconversion au Conseil de l’Europe. François Hollande espère donc un coup de pouce d’Emmanuel Macron pour devenir secrétaire général du Conseil de l’Europe lorsque se terminera le deuxième mandat de l’ancien Premier ministre norvégien Thorbjorn Jagland, en octobre 2019.

Il compte, pour faciliter sa candidature, sur un calendrier bien huilé: de mai à novembre 2019, la présidence du Comité des ministres, l’organe du Conseil de l’Europe qui soumet les candidats au poste de secrétaire général, revient à la France et plus précisément à son ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, ancien ministre de la Défense de Hollande.

« Finalement, une occasion en or serait donnée à Macron d’exfiltrer définitivement Hollande de son paysage : pousser sa candidature et le voir échouer à cette élection », a déclaré anonymement un membre du Conseil de l’Europe qui suit ce dossier. « Comme Ségolène Royal, qu’il a réussi à envoyer en Laponie en la nommant ambassadrice pour les pôles arctique et antarctique ! »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

6 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 90 000 € pour 2024

MPI fête ses 10 ans ! Continuez de nous aider !

MPI continue de subir les attaques du système, parce que ce média gratuit et libre dérange :

Face à la haine des GAFAM et du gouverment, aidez nous !

Merci de votre généreux soutien !

Powered by WordPress Popup