Norbert Hofer
Norbert Hofer

Les contrôles au Brenner ? Inévitables. « Cela ne me fait pas plaisir, mais nous n’avons pas d’autres choix » a expliqué le vainqueur du premier tour des élections présidentielles autrichiennes, Norbert Hofer, du parti souverainiste FPÖ (Parti de la Liberté d’Autriche) au cours d’une conférence de presse. « Les frontières externes de Schengen doivent être protégées. De cette façon pourraient être suspendues les mesures temporaires. »

Il a affirmé à nouveau que « seulement 20% des arrivées en Autriche » sont « des vrais réfugiés qui en outre ont traversé des pays sûrs. » Et a maintenu que « la responsabilité est de Rome. Si Rome ne remplit pas son rôle, nous serons contraints d’agir. »

A Hanovre, où il a participé à un sommet informel avec Angela Merkel, Barak Obama, François Hollande et David Cameron, le chef du gouvernement italien, Matteo Renzi, fort parmi les grands de ce monde,  a fait le matamore : « Aucun élément ne justifie la fermeture de Brenner. S’il existe, ce serait à l’Union européenne de prendre les décisions adéquates. »

Quant aux ministres des Affaires étrangères et de l’Intérieur italiens, Paolo Gentiloni et Angelino Alfano, ils ont envoyé une lettre à la Commission européenne pour solliciter « avec extrême urgence la vérification des la compatibilité » des mesures autrichiennes avec le principe de libre circulation dans l’espace Schengen. 

C’est le ministre des Infrastructures italien, Graziano Delrio, qui s’est fendu du petit couplet sentimental et culpabilisant: « La fermeture du Brenner serait un préjudice très grave aussi pour l’Union européenne parce que le col du Brenner est le symbole de l’intégration européenne (…) Fermer les passages signifie faire reculer le projet politique de l’Europe qui est plus que jamais nécessaire. »

Ces politiciens n’ont pas encore compris que de l’espace Schengen et du projet politique de l’Europe les peuples européens s’en contrefichent éperdument aujourd’hui. Ce qu’ils veulent c’est que les politiques protègent leur pays de l’invasion migratoire, les résultats du parti souverainiste autrichien en sont la preuve flagrante. Voix populaires que les puissants de la terre ne veulent pas écouter…

Francesca de Villasmundo

http://www.ansa.it/sito/notizie/mondo/europa/2016/04/26/austria-hofer-i-controlli-al-brennero-sono-inevitabili_1f028617-c808-4f70-8bb0-2d88a40a8a70.html

http://www.corriere.it/esteri/16_aprile_26/ultradestra-hofer-controlli-brennero-inevitabili-austria-fpoe-renzi-a0fbff20-0bbe-11e6-a8d3-4c904844517f.shtml

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Je veux recevoir la lettre d'information :

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

2 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

La vérité à la France

La France est arrivée à un moment solennel où il est nécessaire de lui dire la vérité. Si elle peut l’entendre, elle refera ses forces presque épuisées, elle reprendra une marche sûre, véritablement et solidement progressive; si elle ne peut pas l’entendre, elle marchera à une ruine certaine, à un abaissement dont elle ne se relèvera jamais.

Cliquez ici pour vous le procurer.

%d blogueurs aiment cette page :