Gabon – L’Archevêque de Libreville a publié en date du 24 juin une Lettre pour s’indigner du fait que le Gabon s’apprête à revenir sur une loi pénalisant l’homosexualité.

“Au nom de la sagesse de nos ancêtres, contenue dans nos diverses cultures, qui célèbrent la Vie, l’Amour, la Famille, Nous disons NON à la dépénalisation de l’homosexualité.

Au nom de notre Constitution qui proclame l’attachement à nos valeurs sociales profondes et traditionnelles, à notre patrimoine culturel, matériel et spirituel, Nous disons NON à la dépénalisation de l’homosexualité.

Au nom de la considération que nous avons pour la Famille définie comme cellule de base naturelle de la société et du mariage, union entre deux personnes de sexe différent, son suppport légitime, Nous disons NON à la dépénalisation de l’homosexualité.”, écrit l’Archevêque.

Et l’Archevêque poursuit : “(…) la Bible nous éclaire en affirmant que l’homosexualité n’est pas un droit humain mais une aliénation qui nuit gravement à l’humanité (…) : “tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche une femme, c’est une abomination” (Lv 18, 22). Rejeter l’homosexualité est un devoir, une protection des valeurs millénaires de nos civilisations et non une discrimination.”

L’archevêque souligne les conséquences néfastes qu’une dépénalisation de l’homosexualité pourrait avoir sur les générations futures.

Et que croyez-vous qui est arrivé ? L’Archevêque de Libreville a été désavoué et rappelé à l’ordre par François…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs ,

7 commentaires

  1. Voila qui va poser un grave dilemme au bobo de base.

  2. On ne peut que se réjouir lorsqu’un évêque -comme l’archevêque de Libreville- rappelle la doctrine et la morale traditionnelles de l’Eglise.On est loin des discours de si nombreux évêques modernistes qui pour séduire le monde bafouent ouvertement la loi de Dieu. Quand on pense par exemple au cardinal Marx qui veut maintenant bénir les unions contre nature et Rome ne dit rien !!!
    Ne nous étonnons pas que l’immonde Bergiglio s’oppose à cet archevêque de Libreville.qui rappelle la loi de Dieu.
    En réalité pour sauver l’Eglise il faudrait que de nombreux évêques fassent comme Mgr Vigano et Mgr Schneider qui 54 ans après Mgr Lefebvre ont enfin compris la nocivité de Vatican II et n’hésitent plus à le dire publiquement.
    Que l’Esprit Saint éclaire d’autres évêques..

  3. basta says:

    Ainsi-soit-il !

  4. REGINA says:

    que Dieu le garde

  5. Ça va pas mal braire chez les ânes de Troie…

  6. Steph says:

    Il veut sauver les âmes.

  7. champar says:

    Il a compris comment a commencé la dérive de la législation française pour arriver à la perversité actuelle.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.