Genderofolie et novlangue font bon ménage pour pervertir le sens des mots et l’esprit des gens, pour déconstruire et déstructurer l’être humain.

Dernièrement, c’est le chanteur américain homosexuel Ricky Martin qui abuse des paroles pour contourner la réalité biologique et faire croire que les illusions deviennent réalités.

Avec son pseudo-mari Jwan Yosef, il était présent au Human Rights Campaign National Dinner qui s’est déroulé à Washington le 28 septembre dernier et où il a reçu un prix pour son engagement en faveur de la communauté Lgbtqi+.

Ce fut surtout une occasion médiatique pour le chanteur de faire de la propagande pour la GPA. Le chanteur a déjà deux jumeaux, Valentin et Matthieu, nés par mère porteuse. Et une fille Lucie, de quelques mois, elle-aussi née par GPA.

Très sérieusement, Ricky Martin a en effet terminé son discours en annonçant qu’avec « son mari » ils étaient « enceints » :

« Je dois vous dire que nous sommes enceints. Nous attendons un enfant. »

Et les terribles réalités de la femme enceinte dont les plus riches louent l’utérus et du business des grossesses et des bébés, ainsi que l’impossibilité biologique pour un homme d’être “enceint” sont ainsi gommées par la perversion des mots ! La novlangue au secours de la genderofolie

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

L'UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)
Réservez votre place ! Venez en famille !

11 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

L’UDT du Pays Réel organisée par CIVITAS
se déroule du 17 au 19 juillet
au Puy-en-Velay (43)


Réservez votre place ! Venez en famille !

%d blogueurs aiment cette page :