Nouvelle chronique de la genderofolie qui souffle sur le monde entier.

En Grande-Bretagne, précisément dans la ville de Birmingham, après 26 ans de bons et loyaux services, un médecin a été licencié de l’hôpital pour une raison paradoxale : avoir écrit « il » et non « elle » sur le rapport médical d’un transsexuel.

Le médecin a été renvoyé de l’hôpital et licencié sur le champ, après une discussion avec le transsexuel en question et un de ses supérieurs. Il a été accusé de discrimination envers celui qui se perçoit femme alors qu’il est homme !

Le fait est arrivé l’an dernier mais la nouvelle, comme le rapporte la BBC, est en train d’être connue du grand public parce que seulement maintenant le docteur Mackeret a décidé d’intenter un procès au gouvernement britannique pour licenciement injuste.

Le médecin, qui n’a jamais caché sa foi chrétienne, a déclaré à la télévision britannique avoir été pénalisé pour avoir, en vertu de sa foi mais aussi de sa conscience scientifique, reporté sur le certificat tout simplement la réalité :

« Devant évaluer quelqu’un qui est un homme biologiquement mais qui demande à être une femme, je ne me sens pas en conscience […] d’user le terme ‘elle’ ou ‘mademoiselle’ ou ‘madame’ dans le rapport. »

Mackeret a ajouté :

« En conscience je crois que le genre est déterminé par la biologie et la génétique, et je ne vois pas de motif d’avoir honte de cela. Ni d’être licencié. »

D’autant plus, que de la part d’un médecin il est normal d’attester d’une réalité biologique de facto, qu’il voit de ses propres yeux !

La genderofolie n’a pas de limites, elle broie toux ceux qui s’y opposent…

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Mais ,,dans la perfide albion un machin truc chouette bidule on ne le decrit pas par “it “,,j comprends plus ,,,j dois etre inculte d une race inferieure ,il est vrai que je crois en Dieu ,,c est dire ,,,

  2. Courage à ceux qui résistent au rouleau-compresseur lgbt !

  3. La folie des pédérastes et de leurs “amis” est comme l’espace: Sans limite.

  4. alexderome says:

    J’ai remarqué que beaucoup de toilettes étaient devenues mixte en raison de la genderfolie, pour moi c’est dérangeant de passer après une femme, cela devient n’importent quoi, des trans qui militent pour le burkini à la piscine au nom du féminisme, ces gens vivent en plein oxymore

  5. Alain Rioux says:

    Il a oublié la notion élémentaire de l’introduction à la psychiatrie, cours obligatoire pour tout médecin: “ne jamais contredire les FOUS”!…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Nos caisses sont vides. Nous avons besoin de vous pour continuer !

Plus de précisions ici :

https://www.medias-presse.info/medias-presse-info-a-vraiment-besoin-de-votre-soutien/112928/

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !