Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb se distancie chaque jour un peu plus d’Emmanuel Macron. “Nous ne sommes pas nombreux à pouvoir encore lui parler”, dit-il en petit comité, sachant que la formule se retrouvera rapidement dans tous les médias.

“D’ailleurs, il va finir par ne plus me supporter. Mais si tout le monde se prosterne devant lui, il finira par s’isoler, car par nature l’Élysée isole.”

A une journaliste de La Dépêche du Midi, Gérard Collomb évoque le “manque d’humilité” de l’exécutif.

“Les provinciaux, et j’en suis, ont déjà une tendance naturelle à considérer que les Parisiens ont la grosse tête et les snobent, or des expressions comme la nouvelle grammaire de la politique ou la ‘start-up nation’, ils ne s’y reconnaissent pas.”

Gérard Collomb désavoue ainsi publiquement le vocabulaire symbolique du “nouveau monde” politique que prétend incarner Emmanuel Macron.

Le ministre de l’Intérieur avait annoncé dans une interview à L’Express qu’il quitterait la place Beauvau après les européennes de juin 2019 pour se lancer dans la campagne pour la mairie de Lyon en 2020.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. anne collay says:

    Il veux la mairie de Lyon, pour cela il lui faut faire mine de se rapprocher du peuple, c’est juste un rusé renard…

  2. Sur la photo on dirait qu’il y a un antifa entre Macron et Collomb…

  3. Rèveil06 says:

    Rèveil français la république française est en danger et nos valeur et notre civilisation.Urgence…