Chers amis gilets jaunes,

Depuis que notre mouvement a commencé nous n’avons pas cessé de chercher à obtenir la fin de ce  gouvernement, auteur de tous les maux dont souffrent la France et les Français

Or, nous le savons, le pouvoir de Monsieur Macron ne tient qu’à un fil, constitué des forces de l’ordre qui encadrent nos manifestations.

Les gendarmes et les policiers appartiennent comme nous aux classes moyennes et laborieuses. Ils ont les mêmes difficultés du quotidien et partagent la même défiance envers ce pouvoir corrompu qui ne représente personne.

Le gouvernement le sait et c’est pour cela qu’il a peur. Lui seul est l’auteur et le gagnant de la guerre qui nous oppose, qui a fait près de cinq-cents blessés chez nous et plusieurs dizaines d’autres chez nos concitoyens policiers et gendarmes.

Lui et lui seul a ordonné, entretenu et aggravé cette guerre par des consignes répressives ahurissantes données aux forces de l’ordre et jamais vues auparavant. Ne nous trompons pas de cible : un flic ne peut désobéir sans sacrifier sa vie professionnelle et,  s’il agit seul, son sacrifice est inutile. Mais ces mêmes ordres qu’il est obligé d’appliquer souvent la mort dans l’âme ont un auteur : le gouvernement !

C’est celui-ci encore qui a donné pour consigne de laisser agir dans nos manifestations, en toute impunité, quelques activistes extrêmistes pour provoquer inutilement les forces de l’ordre, s’attaquer aux biens des particuliers et casser du mobilier urbain. Ces activistes ont pu être de tous bords mais ont actuellement un  nom : les black blocs, qui depuis l’origine polluent nos manifestations, jettent des pavés sur les vitrines des commerçants, taguent les édifices les plus prestigieux de nos villes, provoquent les forces de l’ordre et, sans assumer le moindre de leurs actes, laissent lâchement les gilets jaunes se faire interpeller à leur place !

Ne nous y trompons pas : quelques barbouzes stipendiés ne peuvent suffire à créer une telle situation !

Ce conflit fratricide et stupide doit cesser ! Il doit cesser parce qu’il oppose des Français aux Français et que nous ne sommes pas là pour nous diviser mais nous unir contre la tyrannie gouvernementale. Il doit cesser car l’Histoire nous apprend qu’aucune révolte n’a jamais abouti sans le soutien, au-moins partiel, des forces de l’ordre. Il doit cesser car en combattant les forces de l’ordre nous nous trompons d’ennemi et faisons le jeu des vrais coupables : le pouvoir et ses complices des medias et de la finance!

Avec l’appui de la police s’il le faut, expulsons résolument de nos manifestations les black blocs et autres casseurs de tout poil, complices ou idiots utiles du gouvernement, qui  nous décrédibilisent et nous affaiblissent ! Et ensuite unissons nous pour faire tomber l’oligarchie au pouvoir !

N’oublions jamais que divisée la France coure à sa perte mais qu’unie rien ne peut l’arrêter !

Chers concitoyens des forces de l’ordre,

Non, tous les gilets jaunes ne détestent pas la police ! Les gilets jaunes sont des citoyens comme vous, qui partagent les mêmes difficultés du quotidien et la même défiance vis-à-vis de ce gouvernement qui assassine la France et les Français.  N’étant pas soumis au même devoir de neutralité que vous, nous essayons seulement de clamer leur détresse tant qu’on nous en laisse encore la liberté !

Les gilets jaunes ne veulent ni l’anarchie ni l’établissement d’une dictature rouge ou brune ; ils veulent en revanche la fin de ce gouvernement corrompu et prévaricateur, qui vend notre pays à des puissances financières apatrides. Ils veulent que tous les Français, dont vous n’êtes pas les moindres, se retrouvent dans un vaste élan de fraternité et qu’ensemble nous trouvions les solutions pour sortir notre pays de l’abîme où le pouvoir actuel et ceux qui l’ont précédé l’ont plongé !

Vous le savez : le maintien de ce gouvernement ne tient qu’à vous et au choix que vous faites à chaque manifestation des gilets jaunes. Nous savons bien par quels devoirs vous êtes liés mais vous savez aussi que ce devoir n’est pas absolu. Paris aurait-il été libéré si facilement en 1944 si les forces de l’ordre avaient interprété littéralement le serment qui les liait au pouvoir en place ? Le devoir de servir ne vaut que vis-à-vis d’un Etat qui remplit ses propres obligations vis-à-vis de la nation et du peuple. Or le gouvernement ne fait qu’appauvrir notre pays en le soumettant à d’occultes puissances financières !

Nous savons aussi qu’un policier seul ne peut risquer inutilement sa place et nous avons bien conscience des terribles cas de conscience qui déchirent beaucoup d’entre vous ! Aussi nous tenons à vous assurer notre confiance dans votre capacité à nous rejoindre de façon coordonnée et massive dès que vous jugerez le moment opportun !

En attendant ce moment que nous espérons le plus proche possible, nous vous assurons de notre soutien et vous offrons notre coopération pour éliminer définitivement de nos rassemblements les black blocs et autres éléments perturbateurs complices du pouvoir en place !

Divisés, les Français ont déjà perdu ; unis avec leurs forces de l’ordre rien ne les arrêtera !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

UDT 2019 de CIVITAS : inscrivez-vous !

6 commentaires

  1. Marco says:

    Pour ma part c’est œil pour œil main pour main.
    Rien ne les obligeait à mutiler des gens, le dernier est un gamin de 14ans qui a perdu un œil suite à un tir de LBD. Un pourrit reste un pourrit.

  2. Marco ,tu me l enleves ,,je suis ancien testament ,la Torah ,le talion ,la guerre .L enfer est pave de bonnes intentions ,”Reprends l homme intelligent ,il t en aimera davantage ,quand au sot ,50coups de baton “Salomon .J ai ete coursier a pouris 40ans ,les fdp m ont persecute depuis l age de 13 ans ,je les connais ,,s il y en a qui me lisent ils doivent comprendre ,,entre eux ,eux meme se connaissent ,,les mougeons ,les blaireaux non ,,,Ils mon tellement pourrit que je prefere crever avec eux que de faire amis et qu on soit sauves .

  3. daflon says:

    Je partage pleinement le point de vue de Marco.
    Pas de réconciliation avec la police tant que les responsables des cruauté sadiques infligées à certains de nos camarades n’ont pas été jugés et condamnés. Ne pas exiger que la justice passe sur les criminels qui ont commis de véritables crimes contre l’humanité, serait une insulte infâme envers nos martyrs. Le sang des innocents a coulé, ni l’argent, ni les excuses ne peuvent suffirent à restaurer la confiance envers les forces de l’ordre bourgeois macroniste et à rétablir la paix sociale.
    Nos camarades victimes ne doivent pas avoir souffert en vain. Ils doivent pouvoir constater que nous ne tenons pas leurs souffrances pour rien et sommes prêt à passer l’éponge uniquement dans le but de nous concilier les bonnes grâces des policiers. De nombreuses brebis galeuses sont dans leurs rangs, à eux de montrer leur bonne volonté. Ils ont autant besoin de nous que nous avons besoin d’eux. Nous sommes les victimes, ce n’est pas à nous de plier le genou et de faire amende honorable.
    La faiblesse et la lâcheté ne donnent pas la victoire. Celui qui gagne est celui dont la volonté est comme l’acier et la détermination sans faille.

  4. Rerolle says:

    Comme vous voudrez, continuez à vous en prendre aux flics, mais dans ce cas ne comptez pas renverser le pouvoir. Cela ne s’est jamais vu en de telles conditions.

    Il y aura d’autres mutilés et en pure perte.

    Quant au pouvoir il peut se frotter les mains : grâce aux black blocs, les gauchiste règnent désormais en maîtres, ce qui contribue à la fois à affaiblir les gilets jaunes, à les décrédibiliser dans l’opinion et à renforcer certains flics dans leur volonté d’en découdre. Vraiment la république n’a jamais aussi mal gouverné et ne s’est jamais aussi bien défendue. Quant à vous et aux black blocs vous aurez été, de facto, ses alliés.

    • Cadoudal says:

      si on considère que la République s’ est donnée pour mission de détruire la vraie France , elle fait bien son travail:

      fiscalité confiscatoire , invasion barbare, entrave au renouvellement des générations: pollution culturelle, destruction de l’ identité nationale un sans faute. vers un nouveau Mai 1940.

      • katarina says:

        Cadoudal, vous avez tout dit en peu de mots et bien résumé, un plan a été fait et ce depuis très très longtemps, ce plan la destruction des français avec l’aide de Simone Veil et de ses amis français et apatrides qui ont tout fait pour empêcher les françaises de se reproduire, en mettant en place l’invasion par le Maghreb et l’Afrique. concernant la police, elle obéit à l’élite apatride qui voue une haine envers les français, elle est infiltrée et aime opprimer les français, elle a des primes de 500 euros par samedi pour cela! et les agents miliciens sont individualistes et n’ont aucune loyauté envers le peuple de France, en faites ils sont nos ennemis et ils le savent et s’en foutent, à part ceux qui se sont suicidés, car d’autres sont très heureux de recevoir cette prime grâce aux gilets jaunes qu’ils remercient en les mutilants, ça serait des armes avec des balles, ils en feraient autant, car des français et de la France ils n’y pensent pas, j’imagine que si il y avait les black blocs avec des armes pour tuer, ils les laisseraient faire! car dans les textes il existe le cas où quand ce sont des ordres illégaux ils peuvent ne pas obéir, et demander ces ordres par écrit et les refuser et pourquoi ne l’ont-ils pas fait à plusieurs et refuser et se mettre avec les gilets jaunes? avec autant de suicides dans la police, où elle est infiltrée par des hommes pas français (genre Benalla) qui sont là comme des mafieux à gérer la police et lui ordonner d’opprimer les français et les fils d’immigrés devenus français et qui sont gilets jaunes, eux si ils sont attrapée par cette milice en prends encore plus pour sa loyauté envers notre nation, il y a des preuves que tout ces fils et filles d’immigrés nés en France ne doivent pas être des français et qui doivent rester dans la culture du pays de leurs parents car des étrangers à des postes prestigieux l’ont écrit et affirmé qu’ils ont étaient contaminés par notre culture et qu’ils ont subi de l’invasion culturelle chez nous en France, eh oui ces gens ne veulent pas qu’ils soient intégrés à nous