En Grèce, un tribunal a condamné les premiers migrants arrêtés pour avoir franchi la frontière avec la Turquie sans autorisation : 4 ans de prison et 10 000 euros d’amende.

La Grèce effectue un tour de vis de en matière d’immigration : le gouvernement d’Athènes est prêt à condamner quiconque pénètre illégalement sur son territoire à quatre ans de prison. Selon des informations de l’agence Agi, un tribunal grec a condamné les premiers migrants arrêtés pour avoir franchi la frontière terrestre gréco-turque sans autorisation : quatre ans de prison plus une amende de 10 000 € .

Depuis l’aube du samedi, 183 personnes au total ont été arrêtées : les mêmes qui ont réussi à franchir la frontière avec la Turquie. Au cours de la même période, la police et les forces armées ont également empêché 24 203 autres personnes d’entrer dans le pays.

Le gouvernement grec a également fait savoir que la suspension de la procédure d’ asile pour un mois est conforme et conforme au droit international car Athènes doit faire face à des arrivées massives de migrants et non à des entrées uniques. L’exécutif a expliqué dans un communiqué que la tentative « massive » de « ressortissants de pays tiers » de franchir « les frontières terrestres et maritimes de la Grèce » avec la Turquie, qui « selon tous les indicateurs » est guidée et dirigée par Ankara, constitue une « menace pour la sécurité nationale ».

Il est important de rappeler que la déclaration souligne également que le droit international et européen prévoit pareillement l’adoption de mesures exceptionnelles face aux situations d’urgence. La Grèce a ensuite déclaré que, selon un avis de la Cour européenne des droits de l’homme, il est également légal de rapatrier les personnes qui sont entrées illégalement dans le pays sans être autorisées à déposer une demande d’asile.

La réaction du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), toujours du côté des illégaux, ne s’est pas fait attendre. Il a critiqué les mesures prises par le gouvernement grec, estimant qu’il « n’a pas de base légale ». « Ni la Convention de 1951 sur les réfugiés ni le droit de l’UE ne fournissent une base légale pour suspendre l’examen des demandes d’asile », a conclu le HCR dans un communiqué.

Pour sa part, le président du Parlement européen, David Sassoli , en marge d’une conférence de presse à Bruxelles, a souligné que la Grèce a longtemps été laissée seule face aux flux migratoires et en a profité pour réclamer « plus d’Europe » afin de mieux gérer ces problèmes migratoires

« La situation dans les îles grecques existe depuis si longtemps – a déclaré Sassoli – Nous avons aussi demandé aux autres institutions davantage d‘attention. Nous devons les accueillir et les protéger en ne laissant pas la Grèce seule. »

« La Grèce – a conclu Sassoli – est un pays européen et nous voulons le soutenir dans son action. Ici aussi nous avons besoin d’une politique européenne plus forte. Nous avons dit que qui arrive en Grèce arrive en Europe, mais même sur ce rappel, le silence est tombé de la part États membres. Pour de nombreux problèmes qui affectent la vie de nos citoyens, comme l’immigration ou il y a plus d’Europe, ou ces problèmes ne sont pas résolus. »

Pourtant, la politique de l’Union Européenne en matière de gestion des flux migratoire est un fiasco. Ce n’est donc pas en réclamant plus d’Europe que ce problème sera résolu mais en instaurant une politique anti-immigration ferme et dissuasive. Exactement ceux que les technocrates bruxellois ne veulent pas faire.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. LANKOU RU says:

    Pas de tergiversations / C’est simple (comme pour les Français en 62 ) la valise ou le cercueil !
    l’ONU et l’UE , mêmes saloperies immigrationnistes Vive la GRECE .

  2. Soupape says:

    Même le gouvernement d’Athènes … met les immigrés en prison ! …

    Et nous, ça ne serait … pas permis ?

    Vivement qu’on vire de Paris …

    les 3 marionnettes du SYSTEME … hi-dalgoche, dati, et macron-buzine
    plus les zékaulos annexés au même système …

    et qu’on leur préfère … la liste “Aimer Paris” RN et PCD …

    Pour une fois,
    il FAUT se payer la figure … de TOUS les saltimbanques de la politique …

    L’esprit Français, … il n’y a que ça de vrai ! …

    Et si marine nous ressort … son hallali-cité … on lui fera comprendre …
    qu’il vaut mieux pour elle … qu’elle se TAISE !

    TOUT SAUF macron, dati, dalgoche, zékaulos … et chassons leurs imitations !
    TOUT SAUF macron, dati, dalgoche, zékaulos … et chassons leurs imitations !
    TOUT SAUF macron, dati, dalgoche, zékaulos … et chassons leurs imitations !

  3. Sandrine says:

    Il ne faut surtout pas céder au chantage d’Erdogan. Que la Grèce les expulse tous est la seule solution pour ne pas se soumettre à Erdogan le tyran.

    • Soupape says:

      1 – Oui mais c’est pas nous … qui commandons … à la frontière de la Grèce …

      Donc occupons nous … de ce que nous pouvons faire … dans quelques jours …
      en France … et à Paris en particulier

      2 – En France … c’est TOUT SAUF macron …

      A Paris, c’est TOUT SAUF le système macron, dati, dalgoche, et zékaulos …
      tous confondus dans le même sac

      Reste alors … la liste “Aimer Paris” RN – PCD … dont il FAUT bourrer les urnes à 60%
      rien que pour se défouler … car il y en a marre … des saltimbanques de la politique

      3 – Je ne connais pas les gens de la Liste “Aimer Paris” … et je ne peux m’en porter garant …

      Mais TOUS LES AUTRES, on les connait DEJA ! Donc il FAUT les changer !

      Sinon c’est le tas nazi pour tous, … le changement de sexe obligatoire pour tous …
      et la retraite jamais …
      ou alors à partir de 90 ans … et en faisant les poubelles … et la manche … pour manger …

      Même les avocats … en ont marre !!! … Et les flics aussi …

      Alors surtout … ne votons pas … pour qq’un du SYSTEME :

      4 – C’est vraiment pas le moment … de prendre les mêmes … et de recommencer !

      • Sandrine says:

        De quoi parlez-vous ??
        La Grèce fait partie de l’Europe. Et Erdogan en veut à l’Europe. Informez-vous.

  4. de tout cœur avec les Grecs il y en a marre du misérabilisme