Emmanuel Macron a fait repentance à propos de la Guerre d’Algérie. Il “reconnaît, au nom de la République française, que Maurice Audin a été torturé puis exécuté ou torturé à mort par des militaires qui l’avaient arrêté à son domicile”, le 11 juin 1957. 

Eric Zemmour défend l’honneur de la France en traitant de “scandaleuse et ignominieuse” cette action macronienne, qui fait suite à toutes les repentances tout aussi scandaleuses commencées sous Chirac.

“Il faut voir le contexte en décembre 1956 il y avait 122 attentats il fallait imaginer tous les jours un Bataclan, des cinémas sautaient (…) l’armée a les pouvoirs de police, ils lui ont été donnés légalement par un vote d’une majorité de gauche, voté par des socialistes et des communistes (…) un an après en déc 1957 il n’y a plus un seul attentat, alors je veux bien il y a eu de la torture, il y a eu tout ce que vous voulez, je ne le nie pas et je dis le jeu en valait la chandelle“.

À propos d’Emmanuel Macron, “il n’a pas reconnu un fait historique, il reconnaît la responsabilité de la France, c’est pas la même chose, il n’y avait aucune responsabilité de la France. On n’a rien fait de mal, c’était légal, il fallait arrêter ce terrorisme inouï”, commente Éric Zemmour.

Francesca de Villasmundo

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Un livre magnifique : Du mépris de la mort

Textes sur la mort, la sépulture et le deuil.

DU MEPRIS DE LA MORT – Textes de Démétrios Kydonès, saints Augustin, Thomas d’Aquin et Grégoire de Nysse sur la mort, la sépulture et le deuil présentés par l’Abbé Olivier Rioult aux éditions saint-Agobard.

 

%d blogueurs aiment cette page :